Un homme invente une « eau qui peut être mangée » après que sa grand-mère atteinte de démence a été hospitalisée pour déshydratation

Par Epoch Times
18 juin 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

Ces friandises en gelée, « jelly drops », ne sont pas seulement savoureuses, elles peuvent aussi faire des merveilles pour aider les patients atteints de démence à rester hydratés.

Rencontrez l’homme derrière cette merveilleuse création, Lewis Hornby – un ingénieur en design d’innovation diplômé du Royal College of Art à Londres.

M. Hornby a eu l’idée d’une friandise d’eau mangeable après que sa grand-mère, Pat, qui souffre de démence, a été transportée à l’hôpital à la suite d’une déshydratation soudaine.

« Heureusement, elle est revenue à son état normal après 24 heures de perfusion intraveineuse», a écrit M. Hornby sur JamesDysonAward.org.

Selon TheAlzheimer’sSite, les patients atteints de démence oublient souvent de boire de l’eau ou ne savent plus où en trouver. Pour les patients atteints de démence qui souffrent de dysphagie ou qui ont de la difficulté à avaler, il leur est tout simplement difficile d’avaler du liquide.

De plus, comme on peut le lire sur le site Web de Water for Health, il se peut qu’ils ne soient pas capables de reconnaître qu’ils ont soif, car « souvent, la partie du cerveau qui s’occupe d’envoyer des signaux de soif au corps ne fonctionne pas comme elle le devrait ».

Pour ces raisons, les patients atteints de démence, y compris la grand-mère de M. Hornby, sont plus à risque de déshydratation.

Pour concrétiser son idée, M. Hornby a consulté des psychologues et des médecins spécialisés en démence et a vécu, dans le cadre de ses recherches, dans un foyer de soins pendant un certain temps.

Cinq mois plus tard, Lewis Hornby développait avec succès les « Jelly Drops » (friandises en gelée) pour son projet de diplôme, rapporte MNN.

Chaque friandise en gelée contient plus de 90 % d’eau, ainsi que des gélifiants et des électrolytes.

Les friandises en gelée colorées sont présentées de manière attrayante dans une boîte qui se referme et ressemblent à un délicieux cadeau ! Comment résister ?

M. Hornby a écrit : « D’après mes observations, les personnes atteintes de démence trouvent qu’il est beaucoup plus facile de manger que de boire. Pourtant, il peut être difficile de les encourager à manger. J’ai trouvé le meilleur moyen de surmonter cela, c’est de leur offrir une friandise ! »

M. Hornby a présenté la jolie « boîte de bonbons » à sa grand-mère, qui n’a pas hésité à se servir et à prendre les friandises super-hydratantes.

En dix minutes, elle en avait avalé sept bouchées !

Les soignants des patients atteints de démence, ainsi que les infirmières, ont accueilli avec enthousiasme la création fascinante de M. Hornby, qui a remporté les prix Helen Hamlyn Centre Design Award, le Snowdon Award for Disability et le Dyson School of Design Engineering DESIRE Award for Social Impact.

« Tout le monde ici ne cesse de parler de ces nouveaux bonbons », a écrit une infirmière écossaise sur la page de collecte de fonds JustGiving fundraising page lancée pour aider M. Hornby dans la production des Jelly Drops.

« Les possibilités pour l’avenir sont énormes et je veux vraiment que ça marche. »

Un soignant a commenté : « J’ai lutté pour que ma mère atteinte de démence grave boive quoi que ce soit… elle avait aussi développé une très grande envie de sucreries alors celles-ci auraient été parfaites. »

Selon une mise à jour sur sa page Facebook, M. Hornby s’associera au Food Innovation Lab de l’Université de West London pour développer davantage les Jelly Drops et évaluer l’efficacité du produit.

« Je fais équipe avec un certain nombre de foyers de soins locaux pour un essai », souligne M. Hornby.

Espérons que les Jelly Drops de M. Hornby, qui pourraient faire une différence dans la vie de nombreuses personnes, seront bientôt lancées sur le marché.

Regardez la vidéo :

RECOMMANDÉ