Un enfant se bat pour sa vie après que d’autres enfants l’ont aspergé d’essence et lui ont mis le feu

Par Anastasia Gubin - La Gran Epoca
6 septembre 2019 Mis à jour: 6 septembre 2019

Un petit garçon ukrainien de 8 ans qui jouait dans la rue avec d’autres enfants, dans la ville de Dnipró, anciennement Dnepopetrovsk, a été aspergé d’un mélange inflammable par l’un d’eux, qui y a ensuite mis le feu.

Kyrylo Yatsun, un petit orphelin de père, a été hospitalisé avec des brûlures sur 35 à 40 % de son corps, a signalé 9-Channel le 25 août.

Des témoins ont déclaré que des enfants plus âgés avaient attaqué Kyrylo dans la rue en aspergeant sa chemise d’essence avant d’utiliser un briquet pour l’incendier, puis ils se sont enfuis, ont rapporté les médias locaux, selon Mirror.

Le garçon terrifié est tombé par terre en hurlant de douleur alors que ses agresseurs s’enfuyaient en riant. Puis les passants présents à ce moment-là se sont précipités pour lui porter assistance. Ils ont enlevé son T-shirt en feu et ont éteint l’incendie avant d’appeler une ambulance.

Des bénévoles ont diffusé l’information sur les réseaux sociaux ukrainiens pour aider la famille à payer les opérations chirurgicales nécessaires à sa guérison.

« Kiryusha Yatsun jouait avec les autres enfants dans la cour, il y avait des enfants et des adultes. L’un des enfants l’a aspergé par derrière et y a mis feu », a déclaré une bénévole, Oksana Sova-Timoshchenkova, selon 9-Channel.

« On suppose que Kiryusha, comme beaucoup d’enfants, s’apprêtait à entrer en CE2 le 1er septembre », a-t-elle ajouté, ajoutant que sa mère vit seule avec son fils.

Les médecins ont dit que Kyrylo a repris conscience et qu’il est aux soins intensifs depuis l’opération. Les brûlures couvrent une partie de sa tête, de ses épaules, de ses avant-bras, de ses hanches, et de ses jambes.

Depuis dix jours, les médecins se battent pour sauver sa vie, qui est toujours en danger.

« L’enfant a été hospitalisé dans un état grave avec des brûlures sévères sur 35 % de son corps », a déclaré aux médias locaux Artem Posunko de l’hôpital régional pour enfants Dnipro, selon Mirror.

Les médecins ont expliqué que l’enfant aura besoin de plusieurs opérations de réhabilitation.

RECOMMANDÉ