Un élu LFI, ancien proche de Jean-Luc Mélenchon appelle à voter RN « pour faire barrage » à Macron

14 mai 2019 Mis à jour: 15 mai 2019

Un élu régional LFI, ancien membre de l’équipe de campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon, a annoncé mardi qu’il quittait LFI et allait voter pour la liste du Rassemblement national aux élections européennes pour « faire barrage » à Emmanuel Macron.

« Emmanuel Macron a catalysé la colère des Français (…) il y a répondu par l’arrogance, par l’insulte. Donc j’appelle à voter pour la seule liste souverainiste, qui met en avant l’indépendance de la France et qui est la mieux à même de faire barrage à Emmanuel Macron et de faire barrage à ce rouleau compresseur anti-social », la liste de Jordan Bardella, a déclaré à BFMTV Andréa Kotarac, conseiller régional Auvergne-Rhône-Alpes.

M. Kotarac a dit souhaiter « faire baisser le plus bas possible le score de LREM, au niveau du charisme de Nathalie Loiseau ».

Il a précisé avoir rencontré la présidente du parti d’extrême droite Marine Le Pen qui l’a « rassuré » sur les questions sociales. « Elle m’a appelé, elle m’a soutenu dans la tourmente ».

« Je n’adhère pas au RN mais le contexte politique actuel nécessite un barrage à Emmanuel Macron. Si Emmanuel Macron est en tête il va accélérer ses réformes anti-sociales », a ajouté l’élu. M. Kotarac a précisé par la suite sur son compte Twitter qu’il allait « rendre » son mandat de conseiller régional.

Alors que LFI fulmine de la nouvelle, Le RN a salué de son côté, dans un communiqué, « le courage et la lucidité de cet élu réellement insoumis, qui a compris que la dynamique du RN était la seule capable de stopper la politique d’Emmanuel Macron et avec elle, la soumission de la France à la politique néfaste de l’Union européenne ».

La participation de M. Kotarac, partisan d’une ligne très souverainiste, à un forum en Crimée en avril organisé par Vladimir Poutine, avait fait polémique chez LFI.

« On a oublié cette pensée souverainiste, républicaine, laïque », a-t-il plaidé sur BFMTV. À propos de l’immigration, que combat le RN, il a dit « (préférer) que les gens vivent dignement, fièrement, chez eux sans qu’ils aient à risquer leur vie » dans un autre pays.

Epochtimes.fr avec AFP

RECOMMANDÉ