Un garçon de 12 ans aide son grand-père à réaliser son rêve de piloter un Spitfire pour son 80e anniversaire

Par SWNS
9 juin 2021
Mis à jour: 9 juin 2021

Un garçon de 12 ans a remonté le moral de son grand-père et l’a aidé à réaliser son grand rêve de voler dans un Spitfire pour son 80e anniversaire, en écrivant une lettre sincère à un aérodrome.

Harrison Gurney voulait remonter le moral de son grand-père Malcolm Hanson après que Sandra, âgée de 76 ans, avec qui il était marié depuis 57 ans, a dû aller vivre dans une maison de soins l’été dernier en raison de la maladie d’Alzheimer.

Harrison Gurney et Malcolm Hanson avant leurs vols à l’aérodrome de Goodwood près de Chichester, West Sussex, le vendredi 28 mai 2021 (SWNS)

Charlotte, la fille de Malcolm, de Sunbury-on-Thames dans le Surrey, au sud-est de l’Angleterre, a dit : « Ma mère était très malade de la maladie d’Alzheimer. C’était très difficile pour la famille. »

« Nous ne voulions pas la mettre dans une maison de soins et nous avons fait tout ce que nous pouvions, mais nous en sommes arrivés au point où elle faisait tellement de chutes et passait tant de temps à l’hôpital. Nous n’avions pas vraiment le choix », a-t-elle ajouté. « C’était la dernière chose que mon père voulait faire et ça l’a brisé. »

Ainsi, lorsque Harrison, qui est « très proche » de son grand-père, a remarqué que celui-ci « avait l’esprit ailleurs », il a voulu trouver un moyen de le faire sourire.

Charlotte raconte que les seules fois où Harrison a obtenu toute l’attention de son grand-père et où il était heureux, c’est lorsqu’il parlait de la Seconde Guerre mondiale, sujet qui les intéresse tous les deux.

« Mon père lui en parle beaucoup et partage avec lui l’histoire de sa propre famille. Il est né à Battersea et son premier souvenir remonte à l’âge de quatre ans, lorsqu’il a vu les avions passer au-dessus de la ville et que sa sœur et lui ont couru vers l’abri antiaérien », a dit Charlotte.

Le garçon a élaboré un plan pour réaliser le rêve de son grand-père passionné de Spitfire, à savoir piloter un avion d’époque, et l’aider à fêter son 80e anniversaire en beauté.

« Ma grand-mère a récemment été placée dans une maison de soins et cela a été difficile à vivre pour mon grand-père, alors j’ai pensé que, comme c’est son 80e anniversaire, ce serait l’occasion de faire cela pour lui », a confié Harrison.

(SWNS)

Le préadolescent a écrit des lettres aux aérodromes et aux propriétaires privés de Spitfire à travers le Royaume-Uni pour demander de l’aide. Sa mère raconte : « Il a écrit une lettre et voulait que je l’aide à trouver un endroit où l’envoyer. Quand je l’ai lue, j’en ai eu les larmes aux yeux. »

« Elle disait ‘pouvez-vous m’aider à réparer le cœur brisé de mon grand-père’. Il était inquiet et voulait l’aider à retrouver le sourire », a ajouté Charlotte.

Avec l’aide financière de ses parents, Harrison a réussi à réunir assez d’argent pour la surprise de son grand-père en effectuant des tâches ménagères et en proposant de faire des travaux de jardinage pour d’autres membres de la famille.

Les responsables de l’aérodrome de Goodwood, près de Chichester dans le West Sussex, ont été tellement émus par sa lettre qu’ils lui ont offert un vol dans un avion classique.

« Nous avons parlé à Boultbee Academy et à Goodwood. Leur directeur général a été si gentil. Il est revenu pour dire que c’était une histoire émouvante et a dit oui, ils allaient réserver un vol pour mon père », a dit Charlotte.

Le 28 mai, M. Hanson a enfin pu réaliser son rêve de s’envoler dans les airs et a même pu prendre brièvement les commandes de l’avion. Le pilote a ensuite effectué des tonneaux.

Pendant ce temps, Harrison, qui ne s’attendait pas à monter dans un avion, a été informé à la dernière minute, le jour même, qu’il pouvait y aller.

Pendant que j’étais là-haut, je me disais : « Quand est-ce que je vais tomber ? Est-ce que c’est sûr ? Quand vais-je faire un tonneau ? » a dit Harrison. Il a également eu l’occasion de prendre le contrôle de l’avion, en le faisant tourner à gauche et à droite, et a décrit cette expérience comme une « sensation formidable ».

Après le vol, M. Hanson a dit de Hampton, au sud-ouest de Londres : « C’était absolument fantastique, c’est l’expérience la plus incroyable que j’aie jamais vécue. C’était génial de pouvoir prendre les commandes du Spitfire et de lui faire faire une manœuvre en douceur. 

« Le pilote a fait des tonneaux et quelques plongeons, c’était très amusant – une journée exceptionnelle, tout cela grâce à Harri. Il s’est fixé un objectif et l’a suivi jusqu’au bout. Nous sommes très fiers de lui. »

(SWNS)

En 1945, alors que M. Hanson était un petit garçon, il a assisté à un vol de combat au-dessus de sa tête. Depuis, il a toujours voulu aller là-haut.

« Ils se battaient pour notre liberté, alors j’ai pensé que j’aimerais voler dans ce Spitfire et voir à quoi cela ressemble. C’était fantastique de pouvoir enfin le faire », a dit M. Hanson. « C’est le rêve de toute une vie qui se réalise. Harri le savait et a fait en sorte que cela se réalise. »

De plus, l’intérêt de M. Hanson pour les Spitfire et les avions provient également de son père, ingénieur de la RAF à l’aéroport de Lydd dans le Kent lors de la Seconde Guerre mondiale. M. Hanson a dit que son père lui racontait des histoires sur l’aéroport où il travaillait et qu’il les a maintenant transmises à Harrison.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ