Un garçon de 12 ans trébuche sur un dinosaure à bec de canard fossilisé âgé de 69 millions d’années dans les Badlands canadiens

Par Epoch Times
23 octobre 2020
Mis à jour: 23 octobre 2020

N’importe quel petit garçon aventureux serait ravi de trouver un vrai fossile de dinosaure. Mais quand on rêve de devenir paléontologue, en trouver un devient encore plus excitant.

C’est ce qui est arrivé à Nathan Hrushkin, un garçon de 12 ans de Calgary, au Canada. Son père et lui faisaient une randonnée dans un site de conservation à Horseshoe Canyon, dans les Badlands de l’Alberta, lorsqu’il a repéré un fossile de dinosaure partiellement enterré.

Le fossile s’est avéré être un squelette de dinosaure vieux de 69 millions d’années, une découverte incroyable pour tout le monde, mais surtout pour un garçon de 12 ans comme Nathan.

Nathan Hrushkin et son père, Dion, ont trouvé les os lors d’une randonnée. (Avec l’aimable autorisation de Conservation de la nature Canada)

Après sa découverte, Nathan a déclaré à CNN : « C’est assez incroyable de trouver quelque chose qui ressemble à la réalité, comme une véritable découverte de dinosaure. C’est un peu mon rêve depuis un moment. »

L’élève de septième année et son père ont envoyé des photos du fossile au Royal Tyrrell Museum. Peu après, le musée l’a identifié comme étant l’humérus d’un jeune hadrosaure, ou « dinosaure à bec de canard ».

Selon un communiqué de presse de Conservation de la nature Canada (CNC), l’hadrosaure vivait il y a 69 millions d’années.

Nathan et son père auraient vu des fragments d’os de dinosaure dans la même région un an auparavant. Ils ont décidé d’enquêter plus sur la zone, et il n’a pas fallu longtemps avant que le jeune homme ne repère quelque chose qui était « sans ambiguité ».

L’os que Nathan a trouvé provenait d’un jeune hadrosaure. (Avec l’aimable autorisation de Conservation de la nature Canada)

Le père de Nathan, Dion Hrushkin, a dit : « Il m’a appelé, il m’a dit : ‘Papa, tu dois venir ici’, et dès qu’il a dit cela, j’ai pu dire au ton de sa voix qu’il avait trouvé quelque chose. »

C’était juste après le déjeuner, et Nathan avait grimpé la colline pour explorer.

« Ils ressemblaient à des os faits de pierre », dit Dion. « Vous ne pouviez pas les confondre avec autre chose. »

Conservation de la nature Canada dit que les fossiles sont protégés par la loi albertaine et que Nathan et son père ont fait ce qu’il fallait en prenant une photo et en laissant leurs trouvailles intactes.

(Illustration – Reimar/Shutterstock)

Dans une déclaration, François Therrien, le conservateur de paléontologie des dinosaures du Royal Tyrrell Museum, a déclaré : « Ce jeune hadrosaure est une découverte très importante, car il provient d’un intervalle de temps pour lequel nous savons très peu de choses sur le type de dinosaures ou d’animaux qui vivaient en Alberta. La découverte de Nathan et Dion nous aidera à combler cette grande lacune dans notre connaissance de l’évolution des dinosaures. »

Depuis la découverte, Nathan et son père ont visité le site de fouille à plusieurs reprises et ils ont pu observer les paléontologues sortir plusieurs spécimens d’hadrosaure – un rêve devenu réalité pour le jeune scientifique en herbe.

« C’était assez amusant d’être là et de les regarder faire leurs choses », a déclaré Nathan.

FOCUS SUR LA CHINE – Un militant chinois demande publiquement la démocratie et le retrait du Parti communiste chinois



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ