Un garçon de 8 ans a remboursé la dette du déjeuner de toute son école en vendant des porte-clés

Par CNN
7 février 2020 Mis à jour: 7 février 2020

Avec ses porte-clés faits à la main qui coûtent 5 dollars US chacun, Keoni a récolté l’équivalent de 3 700 euros pour effacer la dette du déjeuner des élèves de son école et de six autres écoles.

Vous avez peut-être entendu parler de célébrités ou d’entreprises multimilliardaires qui font des dons pour couvrir les dettes de repas des étudiants. Mais Keoni Ching, de Vancouver (Washington), n’est qu’un enfant de 8 ans qui voulait aider ses camarades de classe.

Avec ses porte-clés faits à la main d’une valeur de 5 dollars chacun, Keoni a récolté l’équivalent de 3 700 euros pour effacer la dette de repas des élèves de son école et de six autres écoles.

Les porte-clés de Keoni coûtent 5 dollars chacun. Il en a vendu plus de 300. (CNN)

Tout a commencé parce que Keoni voulait faire quelque chose de spécial pour la « Semaine de la bonté » dans son école élémentaire Benjamin Franklin. Avec l’aide de sa mère, April, et de son père, Barry, Keoni a pensé à des projets qui refléteraient vraiment la gentillesse.

Richard Sherman, le joueur des 49ers de San Francisco (une franchise de football américain), a finalement inspiré Keoni. Le demi de coin, qui a déjà joué pour les Seahawks de Seattle, a fait un don équivalent à plus de 25 000 euros pour couvrir la dette de repas des élèves. Pour les registres, Keoni est un fan des Dolphins de Miami, a-t-il dit.

Keoni a dit qu’il avait décidé de fabriquer des porte-clés parce que « j’adore les porte-clés. Ils vont bien sur mon sac à dos. »

Dès que la nouvelle des porte-clés de Keoni et de sa cause a été connue, des gens dans tout le pays ont commencé à envoyer leurs demandes pour un porte-clés personnalisé.

« Nous avons envoyé des porte-clés en Alaska, au Rhode Island, au Minnesota, en Arizona, dans tout le pays », a dit April Ching à CNN. « Une dame a dit qu’elle aimerait acheter des porte-clés pour une valeur de 100 dollars US afin de les distribuer aux gens. Plusieurs personnes ont acheté un porte-clés et ont donné à (Keoni) 100 dollars. C’était absolument incroyable de voir le soutien de la communauté à son projet. »

Avec l’aide non seulement de ses parents mais aussi de ses grands-parents, Keoni a fabriqué et vendu plus de 300 porte-clés.

Keoni a remis un chèque équivalent à 3 700 euros à l’école élémentaire Franklin la semaine dernière. Sur ce montant, 900 euros iront à l’école pour payer la dette de 450 euros pour le déjeuner et pour toute dette future qui pourrait être contractée. Le reste ira à six autres écoles dans les environs, qui recevront 450 euros chacune pour régler leurs propres dettes de repas.

« Les déjeuners coûtent environ 2 euros, si vous avez deux ou trois enfants et que, pour une raison ou une autre, vous n’avez pas payé pendant une semaine de repas, cela s’additionne assez rapidement », a dit Woody Howard, le directeur de l’école primaire Franklin. « Ce genre de cadeau allège un peu de pression à votre famille. »

L’endettement des cantines scolaires est un problème croissant aux États-Unis. Au cours de l’année scolaire 2017-2018, 75 % des districts scolaires relevant de l’Association de nutrition scolaire (SNA) avaient des dettes pour les repas impayés des élèves. Selon le SNA, le montant médian des dettes de repas impayés par district a augmenté de 70 % depuis l’année scolaire 2012-2013.

L’année dernière, les histoires d’enfants à qui ont a fait honte pour des déjeuners impayés ont retenu l’attention de la nation. Le déjeuner d’un garçon en Ohio lui a été retiré le jour de son anniversaire en raison de son solde impayé. Une école au Rhode Island a dit qu’elle ne servirait que des sandwiches au beurre et à la confiture aux enfants ayant des dettes de déjeuner.

L’indignation suscitée par ces histoires a incité de nombreux États à adopter des lois interdisant de refuser un repas chaud aux élèves ayant un solde impayé à l’heure du déjeuner.

Keoni ne sait pas grand-chose de la politique américaine en matière de dette de déjeuner, mais il sait une chose :

Il est important d’aider les autres, car « cela améliore le monde », a confié Keoni.

RECOMMANDÉ