Un garçon de 8 ans trouve un message dans une bouteille datant de 25 ans et retrouve l’expéditrice

Par Louise Bevan
6 avril 2021
Mis à jour: 6 avril 2021

Un message manuscrit dans une bouteille, jetée à la mer par une jeune Québécoise de 14 ans, a mis un quart de siècle pour parcourir près de 100 km jusqu’à l’île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse. La bouteille a été retrouvée par un garçon de 8 ans qui a été enchanté par le message sérieux.

Il lui a répondu.

Nyima Mitchell, âgé de 8 ans, a trouvé la bouteille de verre sous un pin dans son jardin de Chéticamp alors qu’il jouait avec des amis et son frère, Mila, en octobre 2020.

(Avec l’aimable autorisation de Kelly Mitchell)

« Nyima pensait que c’était un déchet et il l’a ramassé pour nettoyer notre terrain », a dit Kelly Mitchell, le père des garçons, à The Epoch Times. « Ils jouent habituellement à ‘Tom et Huck’, ce qui aurait été parfait pour trouver un message dans une bouteille, mais [ils] avaient des amis chez eux ce jour-là et ils grimpaient simplement aux arbres. »

Britta Mitchell, la mère des garçons, soupçonne que la bouteille a été rejetée dans une étendue d’eau voisine reliée à l’océan Atlantique, qui s’appelle Petit Étang, pendant un ouragan il y a quelques années.

« J’ai essayé d’ouvrir la bouteille tout de suite, mais je n’ai pas pu car le couvercle était bien fermé, alors j’ai demandé à ma mère d’essayer de l’ouvrir, mais elle n’a pas réussi non plus », a raconté Nyima au magazine Newsweek. « Nous avons dû utiliser notre ouvre-boîte et les pinces de nos couteaux de poche de l’armée suisse pour enlever le couvercle. »

(Avec l’aimable autorisation de Kelly Mitchell)

Vingt minutes plus tard, le garçon a sorti une lettre froissée de l’intérieur de la bouteille en verre. Elle était datée du 12 août 1995. « Cher ami, moi et mes amis avons décidé de lancer des bouteilles à la mer dans l’espoir de nous faire des correspondants… Nous avons lancé nos bouteilles des Îles-de-la-Madeleine et nous serions extrêmement heureux de recevoir une réponse. Si vous n’êtes pas intéressé, veuillez rejeter la bouteille à la mer. Si vous êtes intéressé, veuillez m’écrire à l’adresse suivante… », peut-on lire en français et en anglais. Elle était signée par Nellie Nadeau, qui partageait son ambition de trouver un « correspondant » qui répondrait.

Les Mitchell sont allés sur Internet et ont trouvé le nom de Nellie sur le site d’un hôpital. Sur son profil, Nellie, aujourd’hui médecin de famille, raconte avoir grandi au bord de l’eau dans l’est du Canada. Les Mitchell pensaient avoir trouvé l’auteur de la lettre.

Nyima a décidé de répondre à Nellie, qui n’était plus une adolescente, mais une femme et une mère de 39 ans vivant à Wasilla, en Alaska. Mais cette lettre a failli ne pas arriver à destination, car Nellie avait changé d’emploi et d’adresse depuis que les Mitchell avaient découvert son identité.

(Avec l’aimable autorisation de Kelly Mitchell)

« Vous espérez lorsque vous lancez la bouteille [que quelqu’un la recevra], mais vous réalisez ensuite que la probabilité qu’elle parvienne intacte à quelqu’un est vraiment faible », a dit Nellie à CBC. « Si c’était le cas, cette personne pourrait même ne pas être intéressée à vous répondre. »

Lorsqu’une lettre manuscrite a finalement atterri sur son paillasson en novembre, les souvenirs ont refait surface. « J’en ai eu des frissons pendant plusieurs jours », raconte Nellie.

Elle et un ami avaient jeté deux bouteilles à la mer à Havre-Aubert pendant leurs vacances lorsqu’ils étaient adolescents, et une des bouteilles avait traversé le golfe du Saint-Laurent pour atterrir dans le jardin d’un petit garçon. Ravie, Nellie a répondu à Nyima mais, malheureusement, sa lettre a été retournée à l’expéditrice.

(Avec l’aimable autorisation de Kelly Mitchell)

Pendant ce temps, les Mitchell perdaient tout espoir d’établir un contact. Heureusement, Nellie n’a pas abandonné et s’est tournée vers les médias sociaux.

« À ce moment-là, la communauté s’est impliquée », explique Kelly. « Nous ne sommes pas sur Facebook… Il s’est avéré que Nellie avait adressé la lettre correctement, donc nous ne savons pas pourquoi elle a été renvoyée. »

Lorsqu’un journaliste de la région a eu vent de cette correspondance extraordinaire, vieille de 25 ans, l’histoire de Nyima et Nellie a fait les manchettes. Nellie prévoit maintenant de rendre visite aux Mitchell lors de sa prochaine visite en Nouvelle-Écosse.

(Avec l’aimable autorisation de Kelly Mitchell)

« J’aimerais bien rencontrer Nellie », a confié Nyima à Newsweek. « Nous avons un canot et Nellie et moi aimons le canot, alors nous pourrions faire du canot. »

Dans l’esprit de leur communiqué épique, Nellie prévoit de correspondre avec Nyima à l’ancienne (c’est-à-dire par courrier postal).

« Nous continuerons sans avoir recours à l’électronique pour conserver l’esprit de la lettre originale », a dit Kelly, en espérant que la lettre promise par Nellie « est en route et n’a pas été retournée ! »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ