Un gardien de prison s’effondre subitement, 6 détenus récupèrent son arme et doivent faire un choix

Par The Epoch Times
16 juillet 2019 Mis à jour: 16 juillet 2019

Lorsqu’un gardien de prison s’est soudainement effondré, inconscient, un groupe de détenus travaillant à l’extérieur s’est vu offrir une occasion en or d’essayer quelque chose. Rapidement, ils ont attrapé son téléphone et son arme.

Les six détenus coupaient de l’herbe en équipe dans un cimetière pour le bureau du shérif du comté de Polk un matin en juin 2017, quand soudainement, l’adjoint qui les surveillait sur le site s’est effondré, inconscient. Avec cet agent à terre et sans défense, son arme à feu, sa fourgonnette et son téléphone cellulaire aux mains des détenus, il ne leur restait plus qu’à décider ce qu’ils voulaient faire. Ce qu’ils ont fait ensuite, cependant, aurait bien pu déterminer la survie de ce gardien.

Cimetière. (Illustration -Pixabay/GiselaFotografie)

Tout de suite, ils ont enlevé la ceinture de l’officier et ont ouvert son gilet pare-balles. Ensuite, ils ont pris son téléphone et ont déchiré sa chemise ouverte. Ils pensaient qu’ils pourraient avoir besoin d’exposer sa poitrine s’ils avaient besoin de le réanimer. Ensuite, un des détenus a utilisé le téléphone de l’agent pour composer le 911.

L’un des détenus, Greg Williams, a dit à la chaîne WXIA que l’adjoint est resté inconscient pendant une minute, et qu’il ne respirait pas. « Quand il a commencé à respirer, c’était vraiment lourd et très rapide », a-t-il dit.

Le SAMU est finalement arrivé sur les lieux.

Illustration – Shutterstock | ChiccoDodiFC

Les détenus auraient pu prendre l’arme et s’enfuir dans son van. « Ils auraient pu prendre l’arme, prendre la fourgonnette et partir », a déclaré le shérif du comté de Polk, Johnny Moats, lors d’une entrevue avec le TIME Magazine. « Ils auraient pu faire tout ce qu’ils voulaient. Ils étaient seuls avec cet agent. S’ils l’avaient laissé là, cela aurait pu prendre des heures avant que quelqu’un ne le trouve. » Toutefois, chose étonnante, aucun d’entre eux n’a songé à s’échapper lorsque le surveillant, qui n’a pas souhaité être identifié, s’est effondré. « Aucun d’entre nous », a précisé un autre détenu, Joshua Bollen, à la chaîne 11 Alive. À ce moment, ils n’ont pensé qu’à sauver la vie de ce surveillant.

« Vous savez, après tout ce qui s’est passé… Nous étions en train de couper tranquillement la pelouse, mais lorsqu’il est tombé, nous étions tellement inquiets à son sujet qu’aucun d’entre nous n’a jamais pensé à se sauver », a déclaré M. Bollen. « Quand cela s’est produit, à mon avis, il ne s’agissait plus de savoir qui était en prison et qui ne l’était pas. Il s’agissait d’un homme qui était à terre et que nous devions aider », a précisé M. Williams.

Par la suite, le bureau du shérif du comté de Polk s’est réjouit de la décision des détenus et des mesures rapides qu’ils ont prises. « Ils sont vraiment intervenus en temps de crise et ont montré qu’ils se souciaient de mes agents », a déclaré le shérif Moats. « Cela en dit long sur mes agents aussi et sur la façon dont ils traitent ces détenus. Ils les traitent comme des personnes, comme de la famille. »

Depuis, le surveillant s’est rétabli et est retourné au travail. Il a ainsi déclaré à la chaîne 11 Alive qu’il connaissait bien les 6 détenus après avoir travaillé ensemble cinq jours par semaine et sept heures par jours.

« Nous passons beaucoup de temps ensemble », a-t-il précisé.

Quant aux détenus, ayant tous été emprisonnés pour des délits mineurs, le shérif Moats a dit qu’il recommanderait que leurs peines soient réduites d’un quart comme récompense pour leur bonne action. Les membres de la famille de l’agent ont même offert un repas gratuit accompagné d’un dessert et d’une pizza aux six détenus du parc afin de leur prouver qu’ils appréciaient le fait qu’ils aient pris une bonne décision.

À l’opposé, à peine une semaine avant cet incident, deux détenus de la prison de Géorgie s’étaient échappés d’un autobus de la prison et avaient tué deux gardiens.

Le bureau du shérif du comté de Polk a ainsi mentionné cette tragédie sur leur page Facebook avec le récent sauvetage de leur adjoint.

« Alors que nous suivions, cette semaine, l’horrible chasse à l’homme des deux détenus qui ont tué deux agents correctionnels et qui ont été capturés hier soir, nous savons tous que lundi aurait pu se terminer différemment pour notre agent », conclut le bureau dans son message. « Nous sommes très fiers des actions des six détenus impliqués. »

©Facebook | Polk County Sheriff’s Office

Cette histoire s’est répandue comme une traînée de poudre partout en Amérique et dans le monde, les six détenus ont été encensés pour leurs actions héroïques. Un internaute leur a même attribué un surnom : « Les Six Merveilleux »

« Je me sens bien. Il y a beaucoup de gens de partout dans le monde qui nous remercient pour ce que nous avons fait. Une décision rapide a pu engendrer tant de compliments et de commentaires, au lieu d’un deuil », a déclaré M. Bollen.

Une bonne ou une mauvaise issue provient d’une seule pensée. Des pensées positives peuvent mener à des résultats positifs. L’histoire se serait terminée différemment si les détenus avaient choisi de faire l’impensable. Mais parce qu’ils ont fait le bon choix pour sauver cet officier, ils ont reçu un déjeuner gratuit bien mérité, des peines réduites et l’admiration des gens à travers le pays et même de par le monde !

RECOMMANDÉ