Un golden retriever perd 45 kg en un an après que ses propriétaires l’ont emmené chez le vétérinaire pour le faire euthanasier

Par Isabel van Brugen
6 août 2019 Mis à jour: 6 août 2019

Kai, un golden retriever, pesait 78 kg lorsque Pam Heggie, sa famille d’accueil, déterminée à l’empêcher d’être euthanasié par ses anciens propriétaires, l’a emmené chez elle à Edmonton, au Canada.

Un an plus tard, Kai a perdu 45 kg et est plus heureux que jamais avec sa mère adoptive.

En mars 2018, le golden retriever très obèse avait été laissé chez un vétérinaire à Onoway, au Canada, pour être euthanasié.

Cependant, il a trouvé son chemin vers Mme Heggie lorsqu’un employé a contacté Misfits of Alberta Animal Rescue (un groupe de sauvetage) pour l’aider à trouver un nouveau foyer afin qu’il puisse avoir une seconde chance dans la vie.

S’adressant à Good Morning America (GMA), Mme Heggie a dit que lorsqu’elle a accueilli Kai pour la première fois chez elle, il était aussi gros qu’une table.

Selon la GMA, son vétérinaire lui a dit : « C’est l’animal le plus obèse que j’ai jamais vu. »

Même si elle savait qu’il serait difficile de remettre le chien en forme, elle était déterminée à donner à Kai une vie plus heureuse et elle a été encouragée par des conseils de son vétérinaire.

« Tout ce que vous ferez aidera ce chien », lui a-t-il dit. « Tout ce qu’il vous laissera faire sera bon pour lui. »

Selon Mme Heggie, au début Kai avait du mal à monter les escaliers chez elle. Il lui fallait plus de 20 minutes pour arriver en haut.

« Littéralement, il montait 5 à 10 marches, puis il s’allongeait et se mettait à haleter », a expliqué Mme Heggie.

Déterminée à aider Kai, Mme Heggie a rapidement commencé à le promener trois fois par jour, beau temps, mauvais temps. Ils parcouraient de courtes distances, chaque fois pour s’assurer que ce ne soit pas trop difficile pour Kai.

« Nous allions jusqu’à l’entrée du voisin le plus proche, puis celle du voisin suivant », a-t-elle poursuivi. « Nous sortions tous les jours, qu’il y ait de la neige, de la pluie, de la giboulée ou de la chaleur. »

En plus des randonnées pédestres quotidiennes de Kai, Mme Heggie l’a également encouragé en l’amenant à des séances d’hydrothérapie pour renforcer ses pattes, tout en s’assurant qu’il suive un régime.

« Il a compris que j’allais l’aider et qu’on allait s’en sortir », a confié Mme Heggie.

Elle a ajouté qu’elle est émue de voir à quel point Kai a progressé et a décrit son parcours comme semblable à celui d’un enfant qu’elle a vu grandir.

« C’est fou. C’est comme si on élevait son enfant, qu’on le regardait et qu’il était devenu grand et qu’on se demandait comment c’est arrivé », a-t-elle dit.

« Je le regarde et j’oublie à quel point il était en mauvais état. Maintenant, c’est juste un chien normal qui fait des trucs de chien comme tous les chiens. »

« Il m’étonne vraiment chaque jour », a-t-elle ajouté.

Mme Heggie a dit à GMA qu’elle est extrêmement fière de Kai, il maintient un poids sain de 32 kg.

« Tout le monde a des choses à faire et il était si heureux… chaque jour, il se disait : ‘Voilà ce que nous devons faire et je vais le faire .’ Et, tous les jours, il le faisait », a-t-elle dit.

« Il vous montre comment faire une tâche énorme, littéralement, un jour à la fois. Il ne s’inquiète pas pour hier, il ne s’inquiète pas pour demain, il se concentre sur ce qui doit être fait aujourd’hui et il le fait. Les chiens peuvent beaucoup nous apprendre. »

RECOMMANDÉ