Un grand-père « low-tech » crée sans le savoir des souvenirs hilarants en gardant son petit-fils

Par Jocelyn Neo
12 mai 2020
Mis à jour: 12 mai 2020

Les parents demandent généralement aux nounous ou aux gardiennes de les tenir informés de la situation de leurs jeunes enfants.

Cependant, un couple du Kentucky a trouvé un baby-sitter parfait pour leur petit fils, son grand-père. L’ancien policier « low-tech » a tenu les parents au courant avec des mèmes hilarants.

Lorsque Stephanie Waterhouse et son mari ont planifié leur premier voyage huit mois après la naissance de leur fils, Ty, elle savait que son père, David, serait le meilleur baby-sitter pour son petit-fils.

« Papi » David avec son petit-fils Ty (Avec l’aimable autorisation de Stephanie Waterhouse)

Cependant, à l’insu du jeune couple, papi, comme on appelle affectueusement David, avait un tour dans sa manche lorsqu’il s’est envolé de Dallas, au Texas, à Fort Knox, où la famille militaire est stationnée.

Peu après être parti en vacances, le couple a commencé à recevoir de papi des mises à jour avec des photos hilarantes. Dans chaque « mème de papi », le petit Ty était allongé à côté d’un message imprimé sur un morceau de papier.

(Avec l’aimable autorisation de Stephanie Waterhouse)

L’adorable Ty s’amusait beaucoup avec son papi chéri, et ce dernier ne manquait pas une occasion d’informer ses parents en vacances de leurs aventures à la maison. Il va sans dire que les parents ont adoré ces mises à jour.

« Papa et maman, on a fait la fête avec des légumes et on a regardé Sesame Street », lit-on dans l’un des messages. « Pas de soucis. Je t’aime, Ty. »

« Papa et maman, on a regardé des Jeeps aujourd’hui. Je peux avoir un permis plus tôt ? J’ai bien aimé le rouge. Love, Ty », disait un autre message accompagné d’une photo de Ty et d’un Jeep rouge.

(Avec l’aimable autorisation de Stephanie Waterhouse)

S’adressant au site internet GMA, Stephanie a dit que même si papi a créé une série de mèmes hilarants, il ne sait pas ce que sont les « mèmes » et n’a pas de compte sur les médias sociaux. « Mon père connaît peu la technologie », a-t-elle confié. « Il refuse d’avoir un smart phone et est très fier de son téléphone à clapet sans internet. »

Toutefois, papi savait qu’il aurait des difficultés s’il devait utiliser les ordinateurs du couple à leur domicile, il a donc préparé ses messages à l’avance avant de prendre l’avion pour aller garder son petit-fils.

« Les mèmes de papi nous ont surpris, car mon père avait pensé à tout cela avant même de s’envoler pour le Kentucky », a dit Stéphanie. « Il a imprimé les notes chez lui parce qu’il savait qu’il ne serait pas capable de trouver comment les imprimer chez nous. Mais une fois qu’il a commencé à nous les envoyer, nous n’étions plus surpris, car il est habituellement très drôle. »

(Avec l’aimable autorisation de Stephanie Waterhouse)

Bien que Stephanie ait dit que son père n’était pas très fort en technologie, elle a dit qu’il avait fait des progrès impressionnants dans le passé lorsqu’il travaillait comme policier à Dallas.

« En fait, c’est lui qui a créé la base de données qui a permis au département de police de Dallas de suivre les informations sur les homicides », a-t-elle dit.

« Le FBI a adopté son idée et a modelé l’une de leurs bases de données nationales sur celle qu’il avait créée », a-t-elle ajouté.

(Avec l’aimable autorisation de Stephanie Waterhouse)

Avec un père comme David, qui « adore être grand-père », il n’est pas surprenant que Stéphanie et son mari aient pu avoir l’esprit tranquille lors de leurs premières vacances, et que les garçons à la maison se soient bien amusés ensemble.

Les souvenirs de tous ces moments de complicité dureront certainement toute une vie !

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ