Rouen : enquête ouverte suite à une violente agression qui a coûté la vie à un Guinéen de 31 ans

Par Epoch Times avec AFP
21 juillet 2019 Mis à jour: 22 juillet 2019

Un enseignant-chercheur à l’Université de Rouen-Normandie, Mamoudou Barry, a été victime d’une agression qualifiée de « raciste » par ses proches, juste avant la finale de la coupe d’Afrique des nations de football entre l’Algérie et le Sénégal.

De sources policières, Mamoudou Barry âgé de 31 ans, marié, père de famille, a été agressé à Canteleu, dans la banlieue de Rouen alors qu’il rentrait chez lui en voiture avec son épouse vendredi, vers 20H30.

D’après un ami proche de la victime, Kalil Aissata Kéita, enseignant chercheur à l’Université de Rouen, également Guinéen : « L’agresseur les a pointés du doigt et a dit : « Vous les sales noirs, on va vous niquer ce soir ».

Selon l’avocat Me Jonas Haddad auprès d’Europe 1, M. Barry qui était dans sa voiture en compagnie de sa femme « est sorti, simplement pour avoir des explications sur le pourquoi de l’insulte qui a été proférée contre lui. Immédiatement, il s’est pris des coups de poings et des coups de bouteilles qui ont provoqué sa chute. Il est tombé la tête la première sur le sol, avec le rebord d’un arrêt de bus, ce qui a provoqué les blessures mortelles ».

M. Kéita explique que l’agresseur était « de type maghrébin » mais « on ne sait pas si c’est un Algérien ». « J’ai vu beaucoup de choses sur les réseaux sociaux qui évoquaient la proximité avec le match Algérie-Sénégal, il faut vraiment que les enquêteurs fassent leur travail pour étudier les liens et les motifs qui ont conduit, d’abord à ces propos racistes, et ensuite à cette agression qui a conduit à l’assassinat de M. Barry ».

Dimanche, plusieurs personnalités politiques ont dénoncé un « crime raciste ».

 

Dernière info selon LCI, un homme a été interpellé ce lundi par la sûreté départementale. Il est suspecté d’être l’auteur de l’agression mortelle de Mamoudou Barry. Né en 1990, il est connu des services de police pour des affaires de stupéfiants.

RECOMMANDÉ