Un habitant de Chanteloup-les-Vignes fait le lien entre l’incendie du cirque et le fait que les jeunes du quartier veulent des « plages islamiques »

Par Laurent Gey - Epoch Times
4 novembre 2019 Mis à jour: 4 novembre 2019

Des violences urbaines ont éclaté samedi soir à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) où des policiers ont été pris pour cible et un chapiteau de cirque incendié. Devant les images de guérilla urbaine, un habitant du quartier assez remonté a défendu que les jeunes avaient brûlé le cirque car ils voulaient « des plages islamiques » comme il y a des plages naturistes.

Les affrontements ont débuté samedi dès 19H00 « avec des jets de cocktails molotov », selon une source policière. Les forces de l’ordre ont ensuite essuyé des jets de projectiles ou des tirs de mortiers jusqu’à 23h00. Les policiers ont été pris à partie par « une trentaine de jeunes » au plus fort des évènements, toujours selon la même source.

L’incendie du chapiteau s’est déclenché vers 22h30 et « a calmé tout le monde » d’après la police, qui compte deux blessés légers dans ses rangs.

Interviewé par RT France, un habitant du quartier a déclaré: « Ils [ndr, Les jeunes de ce quartier] en ont marre d’être assimilés en tant qu’arabes, en tant qu’immigrés, en tant que délinquants. Maintenant, ils n’ont plus qu’une seule réponse: ‘Tout brûler’. […] Ce qu’on veut vous faire comprendre , c’est qu’on en a marre. Il y a des plages nudistes, je ne vois pas pourquoi il n’y aurait pas de plages islamique ».

RECOMMANDÉ