L’Australie transfère les personnes atteintes de Covid-19 et les cas contacts vers des camps de quarantaine

Par Jack Phillips
25 novembre 2021
Mis à jour: 26 novembre 2021

Les patients et les résidents du Territoire du Nord atteints du Covid-19 seront désormais transférés vers un camp de quarantaine à Howard Springs, selon un responsable du gouvernement local. Cette mesure fait suite à la découverte de neuf cas dans la communauté de Binjari.

Des mesures de confinement rigoureuses ont été mises en place à Binjari et à Rockhole le 20 novembre, à l’initiative du ministre en chef du Territoire du Nord.

« Les habitants de Binjari et de Rockhole ne peuvent plus quitter leur domicile même pour les 5 raisons », a écrit le ministre en chef, Michael Gunner, dans un post Facebook du 20 novembre. Les 5 raisons autorisées par l’Australie pour que les gens quittent leur domicile sont les suivantes : aller au travail (ou à l’école) ; faire des achats de première nécessité ; faire de l’exercice ; s’occuper de quelqu’un ; se faire vacciner.

Les autorités ont « identifié 5 autres cas contacts à Borroloola dont nous n’avions pas connaissance auparavant. Ils ont tous été testés négatifs et sont en cours de transfert à Howard Springs », a indiqué le ministre.

Selon le Guardian, M. Gunner a confirmé le 21 novembre que 8 personnes ont été emmenées dans un établissement à Howard Springs.

« Il est très probable que d’autres résidents soient transférés à Howard Springs aujourd’hui, qu’il s’agisse de cas positifs ou de cas contacts », a poursuivi M. Gunner. « Nous avons déjà identifié 38 cas contacts à Binjari, mais ce nombre va augmenter. Ces 38 personnes sont en train d’être transférées maintenant. »

Selon le site Web du gouvernement du Territoire du Nord, ceux qui sont emmenés à Howard Springs ou dans l’autre camp de quarantaine, le Alice Springs Quarantine Facility, et « ne subissent pas de test », devront « rester en quarantaine 10 jours de plus, à leurs frais ».

Le 22 novembre, le commissaire de police et contrôleur du territoire Jamie Chalker a confirmé aux médias qu’un homme de 77 ans qui avait été rapatrié de l’étranger et placé dans le site de quarantaine de Howard Springs est décédé au cours du week-end.

« Il s’agissait d’un rapatriement international. Apparemment, c’était un individu de 77 ans », a déclaré M. Chalker, selon les médias locaux.

Au cours du week-end, des milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs villes australiennes contre les décrets de vaccination. Environ 85 % de la population éligible est actuellement vaccinée depuis le 19 novembre.

Au cours des derniers mois, les confinements et restrictions d’urgence imposées par les autorités ont soulevé de nombreuses inquiétudes. Melbourne a subi le confinement le plus long du monde.

Le gouvernement local tente actuellement de faire passer une loi sur la gestion de la pandémie à la chambre haute du Parlement. Dana Morse, une journaliste basée à Melbourne a déclaré pour Al Jazeera : « Ce projet de loi est au point mort, mais les gens s’inquiètent des nombreux pouvoirs dont disposera le gouvernement local s’il est adopté. »

Entre-temps, au début du mois, l’Australie a rouvert ses frontières aux voyageurs vaccinés en provenance de Nouvelle-Zélande.  Depuis 600 jours environ, les frontières du pays étaient fermées. Le 22 novembre, le Premier ministre Scott Morrison a déclaré que l’Australie autoriserait les détenteurs de visas étrangers à entrer dans le pays en décembre.

Au mois de mai, l’année dernière, l’Australie a fermé ses frontières internationales n’autorisant qu’un nombre restreint de citoyens et de résidents permanents à entrer dans le pays.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ