Il avait arraché la tête d’un coq vivant, le procureur de Bayonne le poursuit pour « acte de cruauté »

Par Emmanuelle Bourdy
10 août 2019
Mis à jour: 15 août 2019

Bixente Larralde, le joueur de pelote basque âgé de 20 ans qui, lors d’une soirée bien arrosée en juin, avait arraché la tête d’un coq vivant avec ses dents, va être poursuivi pour « acte de cruauté ».

Selon France Bleu, il risque jusqu’à deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.

La scène avait été révélée par une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, où l’on voyait l’homme commettre ce geste, alors qu’il était à table avec des amis.

Le représentant de la Fondation Bardot des Pyrénées-Atlantiques, Daniel Raposo, était tombé par hasard sur la vidéo postée sur le compte Instagram du joueur. Il avait alors lancé l’alerte dans un tweet « Bixente Larralde, champion de pelote basque, arrache la tête d’un coq vivant avec les dents, les faits remontent à juin 2019. La Fondation Brigitte Bardot mandate son avocat en vue d’un dépôt de plainte ! ».

L’actrice fétiche des années 60 avait créé cette fondation pour dénoncer les actes de cruauté à l’encontre des animaux en France et dans le monde mais elle ne s’est pas exprimée personnellement dans cette vidéo. Joint par téléphone par le média local Mediabask, Bixente Larralde a dit assumer son erreur et être conscient de son mauvais geste.

Victimes de harcèlement

Suite à cet acte répréhensible, le joueur ainsi que toute sa famille sont depuis lors devenus victimes de harcèlement. Ils font l’objet de menaces de mort et d’appels à la haine.

La Fédération française de Pelote Basque (FFPB), quant à elle, a fait circuler un communiqué pour « appeler tous ceux qui ont soutenu ce joueur dans ses victoires, sa préparation et ses effort, à faire preuve de modération dans cette épreuve, puisque ce jeune athlète a une parfaite conscience de son acte et a toujours eu un comportement irréprochable en compétitions ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ