Un homme avec un détecteur de métal tombe sur la plus grande réserve de trésors vikings jamais découverte au Royaume-Uni

Par Robert Jay Watson
6 septembre 2019 Mis à jour: 11 septembre 2019

Derek McLennan n’est pas diplômé en archéologie ni muséologue, c’est un simple homme d’affaires avec un détecteur de métal, passionné par l’histoire de son pays natal, l’Écosse.

Lorsque le détecteur de métal de McLennan s’est déclenché dans les zones avoisinant les villes de Dumfries et de Galloway, au sud-ouest de l’Écosse, alors qu’il s’affairait à chercher des objets historiques avec d’autres chercheurs, il en a été enchanté.

Il ignorait que ses découvertes finiraient dans les collections nationales et lui rapporteraient plus de 2 millions de livres sterling (2,4 millions de dollars US).

Illustration – Shutterstock | Creative Nature Media

McLennan était à la recherche d’artefacts avec deux pasteurs locaux, un de l’Église d’Écosse et l’autre de l’Église pentecôtiste. Ils sont tout autant passionnés que lui dans leur quête de déterrer les vestiges historiques de l’époque médiévale, à l’aide de leurs détecteurs de métaux.

Lorsque McLennan a trouvé un bracelet en argent, il a crié «Viking !», tel que rapporté au Daily Mail, par ses compagnons chercheurs de trésors.

Il était tellement content de la découverte que sa femme, Sharon McKee – aussi une amoureuse de la recherche des trésors enfouis, a pensé que quelque chose n’allait pas chez lui. Selon Vintage News, il était si ému que c’était comme s’il venait de sortir d’un accident de voiture.

Mais aussi excitant que le bracelet soit, ce n’était que la pointe de l’iceberg. En dessous, il y avait aussi une croix d’argent.

Le révérend David Bartholomew, un des chercheurs présents ce jour-là, a expliqué au Daily Mail, «La croix dépassait de sous la pile de lingots d’argent et d’anneaux décorés, avec une chaîne en argent finement enroulée qui y était encore attachée ». Le plus excitant, c’est que la croix s’est avérée avoir une décoration très élaborée.

Plus ils continuaient de déterrer, plus ils étaient étonnés. Au total, plus de 100 artefacts ont été débusqués selon le Daily Mail. Les objets qui datent des IXe et Xe siècles après J.-C. montrent l’adoption rapide du christianisme par les Vikings conquérants et, comme McLennan le souligne à Vintage News, cela semble indiquer des liens entre les communautés religieuses de Lindisfarne, dans le nord de l’Angleterre, et Iona, sur la côte ouest de l’Écosse.

Illustration – Shutterstock | Sergey Kamshylin

Une fois les fouilles terminées, on a découvert un pot en argent dont l’âge est estimé à 1200 ans. Bien que les chercheurs n’aient pas voulu forcer l’ouverture du pot enterré depuis longtemps de peur d’endommager son contenu, ils ont pu faire un tomodensitogramme pour découvrir ce qu’il contenait.

Derek McLennan, responsable de sa découverte, a dit : «Rien d’autre que de voir ce qu’il y avait à l’intérieur ne me préoccupait plus depuis deux mois et demi (….) il y avait une vague d’émotion et c’était incroyablement excitant.»

Comme McLennan l’a expliqué au Daily Mail : «J’ai été absolument étonné de ce qu’il y avait à l’intérieur du pot. Il semble y avoir plus de 20 artefacts dans le pot, alors que la plupart d’entre eux semblent être des broches en quelque sorte. » Selon les archéologues, les matériaux à l’intérieur comprennent l’or, l’argent et l’ivoire.

Les artefacts iront dans les musées nationaux écossais pour aider les historiens et les archéologues à mieux comprendre l’influence des Vikings sur la culture écossaise. Entre-temps, la loi stipule que McLennan est admissible à une récompense égale à la valeur marchande de la découverte, selon Vintage News. Ce montant a été établi à 1,98 million de livres (2,2 millions d’euros) selon l‘Independent.

Ainsi, la prochaine fois que vous verrez un homme dans un champ avec un détecteur de métaux, plutôt que de supposer qu’il est excentrique, peut-être voudrez-vous participer…

RECOMMANDÉ