Un homme conçoit pour son épouse un « fauteuil tout-terrain » unique à partir de pièces de moto : « Ce n’est pas un fauteuil roulant »

Par Epoch Times
22 juillet 2020
Mis à jour: 22 juillet 2020

Un homme qui a inventé un buggy tout-terrain à quatre roues pour sa femme prévoit maintenant une production en série pour donner une nouvelle liberté aux utilisateurs de fauteuils roulants.

Ce qui a commencé comme une invention pour donner à sa petite amie de l’époque, Cambry, un meilleur accès au grand air s’est transformé en mariage et en démarrage d’entreprise. Zack Nelson a lancé « Not-a-Wheelchair » en juin de cette année et vend son fauteuil tout-terrain à environ la moitié du prix d’un fauteuil roulant électrique tout-terrain conventionnel ; les commandes seront prêtes à être expédiées à partir de septembre.

(Avec l’aimable autorisation de Zack Nelson)

Toutefois, le parcours a été long pour en arriver là. Il a fallu de nombreux mois pour passer du prototype à un modèle coûtant presque « la moitié du prix » d’un fauteuil roulant tout-terrain normal pouvant être commercialisé.

Parlant en détail du fauteuil roulant tout-terrain dans une vidéo sur leur chaîne YouTube, JerryRigEverything, Zack a déclaré que leur objectif est de produire « un fauteuil roulant tout-terrain abordable et reproductible en série ».

Jusqu’à ce que Cambry rencontre Zack, elle avait passé sa vie d’adulte en tant qu’utilisatrice de fauteuil roulant limité au trottoir. En conséquence, elle n’avait pas connu la nature et n’avait visité que très peu d’endroits. Conscient du problème, le couple a commencé à réfléchir à la manière d’improviser un dispositif permettant à Cambry d’avoir plus de liberté pour explorer le grand air.

(Avec l’aimable autorisation de Zack Nelson)

Ils ont finalement conçu un quad fait de deux motos électriques, ce qui, selon Zack, n’est « certainement pas un fauteuil roulant ». La première version de leur « fauteuil tout-terrain » s’est avérée être un grand succès, permettant à Cambry de connaître la liberté comme jamais et d’aller dans des endroits dont elle n’avait pu que rêver auparavant.

Pendant un an, Cambry et Zack ont testé et affiné le design pour en faire un tout-terrain fiable, sûr et portable. Ils ont même fait voler le tout-terrain, nommé « The Rig », à Hawaï pour le mettre à l’épreuve dans les montagnes et les sentiers près de chez eux.

« Le [tout-terrain] doit être expédié par une compagnie de transport avant notre arrivée à Hawaï », a déclaré Zack à BoredPanda, « mais nous expédions le Rig environ une semaine avant de prendre l’avion, et il nous attend à notre arrivée. Tous ces voyages ont eu lieu avant que le Covid prenne de l’ampleur. Heureusement, nous vivons aussi près des montagnes et de la neige avec de longues et larges pistes plates pour tester la performance du fauteuil tout-terrain. »

(Avec l’aimable autorisation de Zack Nelson)

Ces essais et ces aventures les ont éclairés sur des changements de conception nécessaires et de la quantité de travail supplémentaire à accomplir pour créer un tout-terrain électrique rapide, léger et à long rayon d’action. Ces essais ont abouti à un tout-terrain entièrement électrique à cadre en aluminium, chaussé de pneus de 10 cm pour moto tout-terrain.

« Personnellement, j’adore mon Rig bleu clair. Nous avons parcouru plus de mille kilomètres avec lui, et il m’emmène dans des endroits où je n’aurais jamais pensé pouvoir aller », a déclaré Cambry dans leur vidéo sur The Rig.

(Avec l’aimable autorisation de Zack Nelson)

La portée du Rig est également impressionnante : jusqu’à 32 km avec une batterie, et jusqu’à 56 km avec deux batteries, note Zack dans la vidéo. La portée dépend du poids du pilote, de son poids maximum d’environ 102 kg, de la charge transportée et du type de terrain.

Une plate-forme arrière permet de transporter des fauteuils roulants, des glacières, du matériel de camping ou des paniers de pique-nique.

Zack ajoute que son fauteuil tout-terrain a un pare-chocs avant détachable qui, une fois enlevé, allonge le tout-terrain jusqu’à 1,5 m. D’une largeur de 81 cm, il peut facilement s’adapter à des boîtes de pick-up courtes avec le hayon arrière ouvert, ainsi qu’aux Jeep et Subaru Outback. Le tout-terrain peut également passer par la plupart des portes.

(Avec l’aimable autorisation de Zack Nelson)

À en juger par la vidéo, la manipulation semble également être assez aisée. Mais comme n’importe quelle moto tout-terrain, celle-ci a un peu de mal à s’adapter au sable sec et à la neige. Dans l’ensemble, cependant, c’est un appareil remarquable qui se comporte bien hors des sentiers battus. Et comme il est construit principalement à partir de pièces de moto, l’entretien et les réparations de routine sont simples.

Selon Zack, l’un des grands avantages de ce véhicule tout-terrain est qu’il est très silencieux, ce qui lui permet de s’introduire discrètement partout où il va. De plus, sans carrosserie, offre la meilleure proximité avec la nature qu’une personne en chaise roulante puisse atteindre.

En raison de ses dimensions, le fauteuil tout-terrain n’est pas adapté à l’intérieur. Cambry utilise son fauteuil roulant habituel à la maison, mais elle passe au »Rig » lorsqu’elle sort avec Zack pour une randonnée ou pour aller au parc.

(Avec l’aimable autorisation de Zack Nelson)

Cependant, Zack a souligné que son »fauteuil tout-terrain » est, par essence, comme une moto, sur le plan des limites et de l’entretien courant. Zack a déclaré : « Ce n’est pas un dispositif médical bien réglé et raffiné. »

« Les fauteuils roulants tout-terrain normaux peuvent coûter entre 10 000 et 20 000 $ », a déclaré Zack. « Ce fauteuil [tout-terrain], ne coûte que 4 750 $, soit la moitié du prix pour deux fois plus haut de gamme qu’un fauteuil roulant tout-terrain ordinaire. »

(Avec l’aimable autorisation de Zack Nelson)

Quelles que soient ses références, le fauteuil tout-terrain est prêt à donner aux utilisateurs de fauteuils roulants un sentiment de liberté beaucoup plus grand. Et il prouve, une fois de plus, que la nécessité est la mère de l’invention.

Ce qui a commencé comme un projet entrepris par amour pourrait profiter à de nombreuses générations futures d’utilisateurs de fauteuils roulants à qui la vie avait jusqu’ici refusé le plaisir d’expérimenter la nature à l’état brut.

Regardez la vidéo ci-dessous :

Photo avec l’aimable autorisation de Zack Nelson (YouTube | Instagram | Facebook | Twitter)

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ