Un homme d’affaires français acquitté à Hong Kong après des années de prison

Par Epoch Times avec AFP
7 avril 2021
Mis à jour: 7 avril 2021

« C’est la fin d’un long cauchemar »: l’entrepreneur français Mathias Echène a été acquitté mercredi par la justice de Hong Kong, au terme de plus de trois ans d’emprisonnement pour blanchiment, a-t-on appris auprès de ses avocats.

Ancien trader, il s’était reconverti dans la construction de maisons de luxe à Bali. A la suite d’un différend commercial, ses associés, parmi lesquels un Hongkongais, avaient lancé des poursuites civiles et pénales à son encontre à Hong Kong.

En mars 2015, le Français avait été condamné – en son absence – par un tribunal de Hong Kong à verser des indemnités de près de trois millions d’euros à ses ex-associés.

Il avait ensuite été arrêté et incarcéré en juillet 2017 à Bali, avant d’être extradé en septembre 2019 vers Hong Kong.

« Victoire contre l’injustice et la calomnie »

Très affaibli, il avait été remis en liberté sous caution en novembre 2020, quelques jours avant son procès pour blanchiment.

Son acquittement mercredi est « une magnifique victoire contre l’injustice et la calomnie », affirme à l’AFP l’une de ses avocates, Clémence Witt.

« L’innocence de Mathias Echène est enfin reconnue, au terme d’une procédure entachée de graves irrégularités, qui ont été sanctionnées tant par les Nations Unies que par la justice française », ajoute-t-elle.

« En août 2019, l’ONU avait condamné le caractère arbitraire de sa détention et exigé sa libération immédiate », rappelle son autre avocat, Victor Champey.

« La justice de Hong Kong sur le territoire français »

« Et le 17 mars 2021, la Cour de cassation (juridiction la plus élevée en France) a définitivement rejeté les pourvois contre les arrêts de la Cour d’appel de Paris ayant interdit l’exécution des décisions de la justice de Hong Kong sur le territoire français », a-t-il précisé.

Du côté de la famille de Mathias Echène, c’est « l’explosion de bonheur ». 

« L’attente ces derniers jours était affreuse. On est fous de joie », confie Eléonore Echène, sa sœur.

« Il va bien. Après sa remise en liberté sous caution en novembre, il a redécouvert la lumière du jour, la liberté, une nourriture saine », dit-elle.

Mathias Echène, 51 ans, « va rentrer le plus vite possible en France, où ses trois enfants l’attendent », ajoute-t-elle.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ