Un homme en dépression qui luttait pour continuer à vivre trouve la réponse dans une forêt de bambous

Par Li Yen
24 août 2019 Mis à jour: 6 septembre 2019

Words of Wisdom se donne pour mission de mettre en lumière des principes moraux importants qui, à notre avis, seront bénéfiques à nos lecteurs. Nous espérons que vous apprécierez cette fable.

Pour les Chinois, le bambou est un symbole de force, de durabilité, de flexibilité et de résilience. Si vous avez besoin d’un peu d’inspiration, surtout si la vie vous met à l’épreuve ces temps-ci, lisez cette histoire sur la forêt de bambous. Après l’avoir lue, vous vous rendrez compte que lorsque vous ne voyez pas immédiatement les fruits de vos efforts, vous ne devez pas abandonner.

L’histoire raconte qu’un homme a tout abandonné et qu’il est parti en exil dans les bois après s’être senti vaincu dans la vie. Il était découragé parce qu’il était confronté à un grand échec dans sa vie en dépit de tout son travail et de tous ses efforts.

Illustration – Pixabay | StockSnap

Dans les bois, l’homme rencontra un ermite insouciant avec qui il partagea ses déboires. Déçu, il demanda à l’ermite : « Donnez-moi une bonne raison de ne pas abdiquer ? »

« Regardez », dit l’ermite en montrant du doigt une zone de fougères, qui se trouvait à côté d’une belle forêt de bambous. « Vous voyez ces fougères et la forêt de bambous ? »

Regardant dans la direction où l’ermite pointait, l’homme hocha la tête et répondit : « Oui. »

Illustration – Pixabay | Pexels

« J’ai planté la fougère et les graines de bambou et j’en ai pris soin tous les jours. Je les nourrissais avec de l’eau, de la lumière et de l’engrais », dit l’ermite. « La fougère a fleuri en peu de temps, tandis que la graine de bambou ne poussait pas d’un pouce, même si j’ai passé des années à l’arroser et à la cultiver. »

La première année, la graine de bambou n’a montré aucun signe de croissance bien que l’ermite ait fourni de l’eau à la plante, un sol fertile, et l’ait plantée dans une position ensoleillée.

Cependant, il n’a pas abandonné et a continué à cultiver les graines de bambou avec diligence.

Illustration – Pixabay | meesterboom

La deuxième année, encore une fois, rien ne sortit de la terre stérile. Idem pour la troisième et la quatrième année, il ne s’est rien passé.

Normalement, on devrait voir de l’activité après au moins quelques années… mais celle-ci prenait son temps.

Malgré tout, l’ermite persista dans ses efforts pour prendre soin du bambou… même s’il n’en voyait pas le succès.

Finalement, à la cinquième année, il a vu une petite pousse sortir du sol. Le bambou poussait maintenant jusqu’à 3 mètres, 6 mètres, mètres, 9 mètres, 10 mètres, 12 mètres, 15 mètres…

Six mois plus tard, ce qui n’était qu’une minuscule pousse se transforma en une plante de bambou de 30 mètres de haut, entourée par une multitude de bambous de différentes longueurs. Une forêt de bambous était en plein essor.

Il n’y avait plus moyen d’arrêter cette forêt de bambous, surtout avec toutes les nouvelles pousses qui s’agglutinaient. De plus, la scène était magnifique.

Illustration – Shutterstock | Irina Safonova

« Le bambou s’est-il soudainement développé de façon fulgurante dans la cinquième année après quatre ans de dormance ? », demanda l’ermite.

Perplexe, l’homme garda le silence.

« La réponse est très claire. Le petit bambou germait sous terre, formant un système racinaire solide pour soutenir sa croissance éventuelle vers l’extérieur au cours de la cinquième année et au-delà. Si le bambou n’avait pas développé une fondation solide, il ne serait pas en mesure de soutenir son futur grand corps structurel », explique l’ermite.

« Saviez-vous que, pendant toutes ces années où vous avez lutté, vous aussi avez développé de fortes racines ? », dit l’ermite, citant l’exemple de la plante de bambou résiliente.

Illustration – Pixabay | Free-Photos

En entendant l’histoire de l’ermite, l’homme apprit une leçon précieuse sur la valeur de la persévérance et du travail acharné.

En voyant la fougère et la forêt de bambous sous ses yeux, l’homme se sentit comme galvanisé pour continuer à vivre sa vie et persévérer dans ses luttes afin de réaliser ses rêves.

Illustration – Shutterstock | Jaromir Chalabala

Le bambou a patiemment enduré des années de dures conditions pour devenir une belle forêt de bambous d’une grande étendue, offrant un asile à de nombreuses espèces sauvages.

Et comme le bambou, nous développons en fait notre caractère fort en souffrant et en surmontant l’adversité, tout comme l’écrivain britannique C.S. Lewis l’a dit : « Les difficultés préparent souvent les gens ordinaires à un destin extraordinaire. »

Cette histoire nous rappelle que la patience et la persévérance sont payantes.

Que cette histoire de la forêt de bambous vous accompagne toujours dans la vie. Peu importe ce que la vie vous réserve, continuez, n’abandonnez jamais.

RECOMMANDÉ