Un homme envoie à son épouse des photos choc d’une «coupe de cheveux» pour expliquer qu’il faut reprogrammer les photos de famille prévues

Par Robert Jay Watson
10 septembre 2019 Mis à jour: 10 septembre 2019

Chaque année à la fin du mois de mars, la plupart des Américains apprécient le plaisir endiablé et les défilés de la Saint-Patrick ou sont emportés par la frénésie qu’occasionne le Championnat NCAA de basket-ball, qui oppose les équipes des universités aux États-Unis. Quoi qu’il en soit, les gens oublient souvent qu’une autre journée très spéciale les attend le premier jour du mois d’avril.

Ce fut certainement le cas de Rayena Wesson, qui est infirmière en traumatologie à Birmingham, en Alabama. Rayena prenait une pause lors d’un quart de travail de soir lorsqu’elle a reçu un message de son mari, Bobby.

Les deux avaient prévu de prendre quelques photos avec leur fils Deacon, qui avait 3 ans à l’époque. Mais le 1er avril, Bobby a envoyé un texto à sa femme pour lui faire savoir qu’ils auraient peut-être besoin de reporter ou d’annuler les photos. Quand Rayena a demandé à en savoir plus sur les raisons pour lesquelles son mari ne voulait soudainement pas aller de l’avant avec la séance photo, elle a senti des problèmes.

Bobby, pendant ce temps, semblait chercher à la préparer à recevoir de mauvaises nouvelles. « Tu te souviens quand tu étais enceinte, je m’occupais de tout, je cuisinais, je nettoyais et je ne te laissais pas lever le petit doigt, parce que je t’aimais tellement ? », lui dit-il. À ce moment-là, elle a su que quelque chose n’allait vraiment pas. « Je jure devant Dieu que tu ferais mieux de me le dire », répondit-elle.

En guise de réponse, Bobby a envoyé une photo dans laquelle il passe sa main dans sa crinière avec tendresse et désinvolture, assis à côté de son fils qui a une magnifique chevelure blonde, abondante et soyeuse. C’est là que Rayena est devenue très nerveuse. « RÉPONDEZ AU TÉLÉPHONE », crie-t-elle pratiquement.

Bobby avait vu à quel point Rayena tenait à la séance photo et savait qu’il avait trouvé une occasion en or pour l’une de ses farces légendaires. « Elle a été si méticuleuse dans la planification de ces photos et dans le choix du photographe et de l’équipement », a-t-il dit à TODAY.

Après avoir piqué son intérêt, Bobby a envoyé une photo de longues mèches de cheveux blonds, de la couleur de celle de Deacon, couchées sur le sol de leur maison à côté d’un rasoir électrique, affirmant qu’il avait « mis la main sur le rasoir ». Alors que Rayena s’est mise à appeler et à envoyer des SMS, Bobby a fait la seule chose qu’il savait qui la bouleverserait le plus. « Je savais que le fait de ne pas répondre au téléphone allait vraiment la rendre folle », a-t-il dit à TODAY.

Bobby a essayé de calmer Rayena, prétendant qu’il avait « réparé » le problème et égalisé la coupe de cheveux de Deacon. Il a même envoyé à sa femme une photo du garçon rasé, ce qui a provoqué son indignation : « Oh, mon Dieu, mon bébé, mon doux bébé ressemble à une pomme de terre. »

Bobby a alors prétendu que le petit Deacon était incroyablement triste à cause de la perte de ses cheveux. Aux grands maux les grands moyens, a-t-il soutenu. « Il est tellement triste. Je pense qu’il se sentirait mieux si je me rasais la tête aussi », a-t-il dit, envoyant une photo qui mettait en évidence ses cheveux soyeux. « Dis-leur au revoir. Il n’arrête pas de pleurer. Je dois le faire. »

Rayena s’est sentie vraiment dévastée à la pensée que les deux hommes de sa vie avaient tous deux le crâne rasé, juste avant les photos de famille qu’elle avait planifiées depuis longtemps. « NE RASEZ PAS VOTRE TÊTE », a-t-elle écrit. « Décroche le téléphone maintenant. »

Mais son mari lui a dit qu’il était trop tard et lui a envoyé une photo qui pourrait être admissible à un concours des pires coupes de cheveux de tous les temps.

À ce moment-là, Bobby avait suffisamment poussé la farce et a finalement révélé ce qui se passait pendant tout ce temps. Après que Rayena eut menacé de se cogner la tête jusqu’à ce que les cheveux repoussent, il a révélé que les photos n’étaient rien d’autre qu’une oeuvre d’art de photoshop.

Alors que Bobby planifiait la farce depuis plus d’un mois et demi, lorsqu’il a finalement eu la chance de l’exécuter, à l’une des rares occasions où Rayena faisait une pause-repas au travail, il était à la fois ravi et terrifié. « Mes mains tremblaient parce que j’étais si excité que l’occasion parfaite se présente enfin », a-t-il dit à TODAY.

Heureusement, les photos ont pu être prises sans problème et Bobby a réussi à éviter toute blessure physique, mais c’était certainement une farce inoubliable du poisson d’avril.

RECOMMANDÉ