Un homme est arrêté après avoir parcouru 565 km à pied pour coucher avec une mineure

Par Victor Westerkamp
15 octobre 2019 Mis à jour: 15 octobre 2019

Un homme de 32 ans d’une banlieue d’Indianapolis s’est embarqué dans un voyage à pied de 565 km pour se rendre à Neenah au Wisconsin, en anticipant avoir une relation sexuelle avec une adolescente de 14 ans.

Tommy Lee Jenkins, de Whitestown, a été arrêté jeudi après avoir fait un périple de 565 km avec l’intention d’avoir une relation sexuelle avec une jeune fille de 14 ans, selon un communiqué du bureau du procureur des États-Unis.

Tommy Lee Jenkins a commencé à « échanger des messages instantanés avec ‘Kylee’, qu’il croyait être une fille de 14 ans vivant avec sa mère à Neenah au Wisconsin », ont dit les procureurs.

Kylee s’est avérée être l’agente policière du groupe de lutte contre la cybercriminalité à l’égard des enfants sur Internet (ICAC) du comté de Winnebago, se faisant passer pour une jeune fille de 14 ans.

Tommy Lee Jenkins, 32 ans, est accusé d’avoir utilisé un ordinateur pour tenter de persuader, d’inciter ou d’attirer une mineure à se livrer à une activité sexuelle illégale (prison de Brown County).

M. Jenkins, quant à lui, a d’abord tenté de persuader Kylee de la rencontrer en Indiana. Lorsque Kylee a refusé, il a intensifié ses offenses, exigeant d’elle des photos avec de la nudité.

Quand Kylee a rejeté les propositions indécentes, il s’est mis en route pour parcourir les 565 km jusqu’à Neenah. Pendant tout ce temps, il a continué d’avoir des conversations à caractère sexuel avec Kylee et à la tenir au courant d’où il se trouvait.

En arrivant dans le comté de Winnebago après un parcours de dix jours, M. Jenkins a été arrêté et accusé d’avoir utilisé un ordinateur pour tenter de persuader, d’inciter ou d’attirer une mineure à se livrer à des activités sexuelles illégales. Il s’agit d’un crime qui peut entraîner une peine obligatoire d’emprisonnement minimale de 10 ans et pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement à vie.

Une plainte criminelle n’est qu’une accusation et ne constitue pas une preuve de culpabilité. L’accusé est présumé innocent et a droit à un procès équitable au cours duquel le gouvernement doit prouver sa culpabilité hors de tout doute raisonnable.

Le procureur Matthew D. Krueger a déclaré dans un communiqué de presse : « Notre pays est confronté à une épidémie d’abus pédosexuels, avec Internet qui rend la communication avec les enfants trop facile pour les prédateurs. » « Le ministère de la Justice s’est engagé à collaborer avec les organismes d’application de la loi fédéraux, étatiques et locaux pour poursuivre agressivement les auteurs d’abus pédosexuels », a-t-il ajouté.

RECOMMANDÉ