Un homme s’effondre après avoir mangé une fondue chinoise – son cerveau était infesté de vers

Par CNN
30 novembre 2019 Mis à jour: 30 novembre 2019

En Chine, un ouvrier du bâtiment de 46 ans souffrant de crises convulsives a été diagnostiqué comme ayant des ténias au cerveau, on soupçonne que leur présence est due à la consommation de viande insuffisamment cuite.

Il y a environ un mois, Zhu (un pseudonyme pour le patient), de Luzhou, dans la province orientale du Zhejiang, a acheté du porc et du mouton pour cuisiner dans un bouillon épicé et chaud, selon un rapport publié la semaine dernière par le Premier Hôpital affilié de l’université du Zhejiang.

Quelques jours plus tard, il a commencé à ressentir des vertiges et des maux de tête durant la journée, selon le rapport. Pendant qu’il dormait la nuit, Zhu a ressenti des symptômes semblables à ceux de l’épilepsie.

Au travail, il a subi une crise tellement forte que ses collègues l’ont rapidement conduit dans un hôpital voisin, où un scanner a montré des « calcifications intracrâniennes » et des lésions dans son crâne. Toutefois, Zhu a refusé tout autre examen, ne voulant pas dépenser plus d’argent, et est rentré chez lui, selon le rapport.

Cependant, les symptômes n’ont pas disparu et Zhu a continué à avoir des crises. Il s’est alors rendu à l’hôpital universitaire de Zhejiang, où les médecins ont effectué une IRM et lui ont diagnostiqué une neurocysticercose, c’est-à-dire la présence de vers plats au cerveau.

Après avoir appris que Zhu avait récemment mangé du hot pot, le médecin-chef de l’hôpital a émis l’hypothèse que le porc et le mouton étaient peut-être infestés de larves de ténia. Les larves ont pu pénétrer dans le tube digestif de Zhu parce que la viande n’avait pas été cuite correctement.

« J’ai seulement fait mijoter un peu la viande », dit Zhu dans le rapport. « Le fond de la casserole avec le bouillon épicé était rouge, donc on ne pouvait pas voir si la viande avait été bien cuite. »

Depuis, Zhu s’est rétabli après que les médecins eurent enlevé les ténias et réduit la pression sur son cerveau, selon le rapport.

La neurocysticercose est une infection parasitaire contractée lorsqu’une personne avale des œufs de ténia qui sont passés dans les selles d’une autre personne qui a un ténia intestinal. Les larves rampent hors des oeufs et dans les tissus musculaires et cérébraux, où elles forment des kystes, comme les « calcifications » observées dans les scanographies de Zhu.

Les infections à cysticercose surviennent dans le monde entier, bien que ces invasions parasitaires du corps humain se produisent surtout dans les zones rurales des pays où les porcs sont autorisés à errer et où les pratiques sanitaires sont mauvaises, selon le Centre pour le Contrôle et la Prévention des maladies des États-Unis.

Bien que ces infections puissent être rares chez les personnes qui vivent dans des pays où les porcs n’ont pas de contact avec les excréments humains, la cysticercose peut être contractée partout dans le monde, y compris aux États-Unis et dans d’autres pays occidentaux.

En juin dernier, une résidente de New York a rapporté avoir eu des hallucinations et de la désorientation, que les médecins croyaient dues à une tumeur au cerveau – jusqu’à ce qu’ils découvrent un ténia dans son cerveau.

RECOMMANDÉ