Un homme portant un couteau est arrêté devant la Maison-Blanche après avoir proféré une menace d’assassinat

Par Jack Phillips
10 février 2020 Mis à jour: 10 février 2020

Un homme a été arrêté devant la Maison-Blanche après avoir affirmé à un agent des services secrets américains qu’il avait un couteau et qu’il était là pour assassiner le président Donald Trump.

Roger Hedgpeth, 25 ans, a été arrêté le 8 février pour avoir proféré des menaces, le département de la police métropolitaine l’a confirmé le 9 février à The Associated Press.

« Je suis ici pour assassiner le président Donald Trump », a-t-il déclaré à un officier des services secrets, selon le rapport de police, d’après le Washington Post. « J’ai un couteau pour le faire. »

Les autorités ont déclaré avoir découvert un couteau de 7,6 cm dans un fourreau sur sa hanche. Ils ont également trouvé un étui de pistolet sans arme, a rapporté AP.

Roger Hedgpeth a été placé en garde à vue avant d’être conduit à l’hôpital pour une évaluation de sa santé mentale. Sa voiture a également été mise à la fourrière, selon les autorités.

Selon le Washington Post, citant les archives de la police, Roger Hedgpeth est originaire de Brandon, en Floride. La police a précisé qu’il s’agit d’une « personne qui était recherchée et en danger pour sa vie et d’un consommateur de services de santé mentale ».

L’incident s’est produit près de la 15e rue St NW et de l’avenue de Pennsylvanie NW, selon la police. C’est à environ un bloc de la Maison-Blanche.

La sécurité de la Maison-Blanche a été renforcée ces dernières années à la suite du franchissement par plusieurs personnes de la clôture de fer entourant la Maison-Blanche et la pelouse. Un homme est parvenu à se rendre dans la résidence présidentielle en 2014, pendant le second mandat de l’ancien président Barack Obama. En 2017, après l’entrée en fonction de M. Trump, un Californien équipé d’un spray au poivre a escaladé la clôture et a erré pendant environ 17 minutes avant d’être arrêté.

En 2019, les autorités ont commencé la construction d’une clôture plus haute, de 4 mètres, qui double pratiquement la hauteur précédente, selon un article de l’AP de l’époque. Les services secrets ont indiqué que sa réalisation a coûté environ 64 millions de dollars (55 millions d’euros).

RECOMMANDÉ