Un homme qui a attaché un pitbull à une clôture, l’a arrosé avec de l’essence à briquet et l’a incendié, reçoit sa peine

Par Zachary Stieber
31 août 2019 Mis à jour: 31 août 2019

Un homme de Virginie qui a admis avoir tué un pitbull d’une manière si violente qu’elle a incité les législateurs à imposer des peines plus sévères pour cruauté envers les animaux, a été condamné cette semaine à cinq ans de prison.

Jyahshua Hill a accepté une entente relative au plaidoyer et purgera une peine de cinq ans d’emprisonnement, soit la peine maximale permise par la loi, a déclaré le Service de police de Richmond dans une déclaration.

« De plus, il sera surveillé durant trois ans après sa mise en liberté par le tribunal. Il lui est également interdit de posséder des animaux à vie », a ajouté le ministère.

Le juge Phillip Hairston a déclaré au cours de l’audience que les évaluations de la santé mentale et des compétences ont montré que Hill était suffisamment compétent pour être jugé, a rapporté la station de télévision WTVR.

J. Hill a attaché le pitbull, qui a été nommé Tommie par ceux qui l’ont trouvé plus tard, à une clôture dans le parc Abner Clay le 10 février, a arrosé le chien avec de l’essence à briquet et l’a mis en feu.

[Traduction : Le tueur de Tommie a violemment secoué pitbull et a crié : « Je vais te montrer », dit l’avocat.

L’homme qui a avoué avoir tué Tommie le chien purgera la peine maximale autorisée par la loi de Virginie.]

Les procureurs ont dit que les caméras de surveillance montraient Hill en train de promener le chien depuis environ cinq pâtés de maisons vers 19 heures ce soir-là.

Selon Denise Anderson, procureure adjointe du Commonwealth à Richmond, la vidéo montrait J. Hill en train de dire au chien que « tu auras ton tour ». « Je vais te montrer. »

Des images vidéo ont montré J. Hill mettant le chien en feu, et des preuves d’ADN ont aidé à étayer l’affaire, ont déclaré les procureurs. Les messages Facebook obtenus par les responsables au moyen d’un mandat de perquisition montraient que l’homme essayait de vendre ou de donner le chien.

Les procureurs ont dit que J. Hill a admis sa culpabilité après avoir été arrêté le 20 mai.

« Nous croyons que justice a été faite et que c’est définitivement une victoire pour les activistes des animaux et la mémoire de Tommie », a déclaré Me Anderson après l’audience sur le plaidoyer. « Les preuves étaient accablantes. »

[Traduction : Une nouvelle photo de l’homme accusé d’avoir tué Tommie.
Jyahshua Hill, 20 ans, de la rue St. Peter, est accusé d’un crime de cruauté envers les animaux.

HISTOIRE : Homme arrêté pour le meurtre de Tommie, le chien incendié dans un parc de Richmond http://via.wtvr.com/Ta4Q2]

La gravité du cas

La directrice du centre de contrôle et de soins animaliers de  Richmond a dit à la station de télévision WRIC qu’au cours de ses 15 années de travail avec les animaux, ce cas était le pire qu’elle ait connu.

« C’est le plus mauvais, je dirais, il y a un élément de mal et une tristesse qui ont pris le dessus sur tous les autres cas auxquels nous avons eu à faire face », a dit Christie Peters. « Ils ont dit que c’était un cas incroyable. Qu’il y a eu plus de gens de la communauté autour de cette affaire qu’ils n’en ont vu depuis très longtemps. »

Selon la police, l’affaire a déclenché un tollé d’indignation.

Les fonctionnaires ont remercié les membres du public d’avoir soumis des renseignements qui ont mené à l’arrestation de J. Hill.

Tommie a été transporté d’urgence dans un hôpital vétérinaire avec des brûlures sur plus de 40 % de son corps et a succombé à ses blessures le 15 février.

Nouvelle loi

L’affaire a donné lieu à une nouvelle loi qui a été signée par le gouverneur Ralph Northam en avril.

Le projet de loi a alourdi la peine pour cruauté envers les animaux à un crime.

Avant son adoption, les gens ne pouvaient être accusés de cruauté envers les animaux dans cet État que si l’animal mourait.

Le projet de loi a été approuvé à l’unanimité par la Chambre des délégués de Virginie et le Sénat avant d’être signé par Northam, un démocrate.

Le projet de loi s’inspirait à l’origine du cas de Sugar, un chien dont le propriétaire l’aurait battu à la machette à Virginia Beach en 2016. Comme le chien n’était pas mort, les autorités ne pouvaient accuser le propriétaire que d’un délit mineur, mais le projet a attiré l’attention après la mort de Tommie et est devenu connu sous le nom de « Loi de Tommie ».

« Nous avons entendu des gens de tout le Commonwealth qui partagent notre conviction que quiconque torture intentionnellement un chien ou un chat constitue une menace pour la sécurité publique et devrait être puni sévèrement », a déclaré dans une déclaration le représentant démocrate Bill DeSteph, qui a parrainé la loi. « Nous avons été si attristés par les histoires de Tommie, le pitbull qui est mort récemment après avoir été incendié, et de Sugar, qui a été sauvagement attaqué avec une machette, mais nous sommes reconnaissants que leurs histoires aient aidé à faire avancer cette importante législation. »

RECOMMANDÉ