Un homme qui murmure à l’oreille des abeilles passe 5 heures à enlever un énorme nid d’abeilles caché derrière un mur de briques

Par EMG Inspired Staff
17 octobre 2019 Mis à jour: 17 octobre 2019

Lorsque les propriétaires d’une maison ont remarqué des abeilles près de la fenêtre, leurs soupçons ont finalement été confirmés – ils étaient envahis par des abeilles.

Ils ont appelé un exterminateur, qui a localisé une ruche à l’intérieur de l’un des murs. Ils ont essayé d’éradiquer la ruche à l’aide de pesticides, mais cela n’a pas marché. Heureusement, quelqu’un a appelé l’homme qui sait parler aux abeilles, qui habite la ville voisine de Bartlett, pour qu’il mette son talent à l’oeuvre et heureusement, la ruche a été sauvée.

David Glover, un expert en déplacement de colonies d’abeilles, est arrivé à la maison de Germantown, au Tennessee, pour déterminer l’emplacement exact de la ruche.

« De temps en temps, je reçois un appel qui me donne le cafard », écrit David sur sa page Facebook.

David a ouvert un trou dans le mur en enlevant une des briques sans déranger la colonie, et derrière la brique, il y avait une ruche d’abeilles !

En utilisant un moniteur de chaleur sur le mur où se trouvait la ruche, il a été surpris lorsqu’il a réalisé quelle taille avait la ruche.

Il a découvert que les abeilles étaient entrées dans les briques du mur par une fente verticale  pour l’écoulement des eaux et à travers un espace dans les briques dans le coin sous une fenêtre.

David était confronté à une tâche difficile.

« Je préfère être peu envahissant quand je retire les abeilles des bâtiments. Je n’aime pas enlever les briques. Le mortier s’écaillera-t-il ou les briques s’effriteront-elles ? »

Les abeilles sont extrêmement territoriales, et avec une ruche aussi immense, elles la défendraient avec colère jusqu’à la mort. C’est pourquoi David utilise la fumée pour calmer les abeilles.

L’une des raisons pour lesquelles la fumée est efficace est que les abeilles associent la fumée au feu, ce qui les met en mode survie plutôt qu’en mode attaque.

David n’avait pas d’autre choix que d’enlever les briques pour conserver soigneusement la structure de la ruche intacte.

L’ampleur de la colonie se révélait au jour à mesure que les briques étaient retirées.

Une fois que toute la ruche a été exposée, David est resté sans voix.

« C’est l’un des plus gros morceaux de cire que j’aie jamais vus ! »

David a calmement enlevé toute la ruche, qui contenait deux rayons plats.

La reine était déjà morte à cause du pesticide, mais 13 abeilles spécialisées pour remplacer la reine furent identifiées et sauvées du mur. Les rayons étaient ingénieusement structurés et parfaitement protégés des éléments – ils n’étaient pas trop attachés aux briques, ce qui les rendait relativement faciles à dégager.

Le propriétaire, étonné, assistait à l’intervention tout en restant à l’écart derrière des buissons.

Apparemment, la construction de la ruche a pris environ deux ans aux abeilles.

Et il a fallu cinq heures à David pour finir son travail. Son équipe a ensuite remis toutes les briques en place.

Malheureusement, le miel a été contaminé par le pesticide et a dû être rejeté.

« Les abeilles des rayons à couvain ont été transformées en une nouvelle ruche », écrit David. « Pensez à une évacuation forcée, mais vous pouvez garder les meubles. Donc, maintenant, les abeilles sont toujours dans mon jardin et semblent s’être adaptées à leur nouveau logement. »

David dit qu’il parle aux abeilles, d’où le nom de The Bee Whisperer (l’homme qui murmure à l’oreille des abeilles).

« Je parle aux abeilles pendant que je travaille », dit-il. « Je sais qu’ils ne comprennent pas l’anglais, mais ça m’aide à rester calme. »

Chapeau à The Bee Whisperer, qui a sauvé cette remarquable ruche et tous ses petits résidents si travaillants !

Regardez la vidéo ci-dessous :

RECOMMANDÉ