Un incendie à Anglet ravage 165 hectares de forêt : des habitants évacués, des maisons endommagées, le feu maîtrisé

Par Epoch Times avec AFP
31 juillet 2020
Mis à jour: 31 juillet 2020

Ce feu aux origines encore inconnues a mobilisé deux avions bombardiers d’eau, quelque 150 sapeurs-pompiers et 50 engins motorisés, ainsi que 60 policiers et des personnels du SAMU.

Attisé par le vent, nourri par la sécheresse et la chaleur, un incendie spectaculaire a ravagé le 30 juillet, environ 100 hectares de pinède dans la forêt de Chiberta, en plein centre d’Anglet (Pyrénées-Atlantiques), contraignant à l’évacuation de nombreuses habitations, dont au moins sept ont été endommagées.

Ce feu aux origines inconnues s’est déclaré en fin d’après-midi. Deux avions bombardiers d’eau venus de Bordeaux avaient cessé leurs rotations à la tombée de la nuit après avoir effectué 18 largages, d’après la Sécurité civile.

« Une grande vigilance toute la nuit »

Des pompiers de Gironde, du Lot-et-Garonne, des Landes et de nouveaux renforts de Haute-Garonne, du Gers et des Hautes-Pyrénées ont prêté main forte à leurs collègues des Pyrénées-Atlantiques. Ils ont maintenu « une grande vigilance toute la nuit » dans ce secteur boisé de plus 250 hectares situé en pleine ville, entre le fleuve Adour et l’Atlantique, et bordé notamment par un parcours de golf et de luxueuses villas.

Dans la nuit, les opérations en cours mobilisaient encore quelque 150 sapeurs-pompiers et 50 engins motorisés, ainsi que 60 policiers et des personnels du SAMU. Selon la préfecture, les équipes de secours ont permis la prise en charge hospitalière de 6 habitants, 5 policiers et 1 sapeur-pompier.

Trois maisons entièrement brûlées

Sept maisons ont été attaquées par le feu, dont trois ont entièrement brûlées. Le secrétaire général de la préfecture Eddie Bouttera a indiqué à la presse qu’une centaine de personnes avaient été évacuées. Certaines devaient être hébergées dans un gymnase de la ville, où des lits de camps ont été installés, et la Croix-Rouge a de son côté mis en place un centre d’accueil où une trentaine de personnes ont été pris en charge.

Le parc écologique Izadia parti en fumée

Remontant vers le nord et l’embouchure de l’Adour, le feu a notamment consumé le parc écologique Izadia et sa maison, selon le maire de la ville basque, Claude Olive. « C’est une partie de notre patrimoine environnemental qui est parti en fumée », a souligné (40 000 habitants). « Je suis triste et en colère ».

 « Le feu maîtrisé »

Ce vendredi « le feu est maîtrisé, il y a une amélioration par rapport à la nuit, mais il y a encore deux ou trois points durs, tout risque de reprise n’est pas écarté », a précisé le maire d’Anglet. « Cent hectares de forêt ont été détruits d’un seul tenant, 165 hectares avec les sautes de feu ». « Les conditions climatiques ne sont pas bonnes du tout, avec un taux d’humidité très bas, un fort vent chaud et des températures très élevées, ça ne nous aide pas », a-t-il déploré.

Plus au nord, en Gironde, un feu de forêt avait dévoré lundi plus de 295 ha de pins, alimenté par la sécheresse estivale.

 

Le saviez-vous ? 
Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ