Un jumeau prématuré «mort» revient à la vie grâce à un chaleureux câlin peau à peau de son papa et de sa maman

Par La Gran Epoca
16 octobre 2019 Mis à jour: 16 octobre 2019

Ce couple a été bouleversé de savoir qu’un de leurs jumeaux nés prématurément était mort. Ils ont insisté pour s’isoler et passer du temps avec le nouveau-né décédé. À leur grande surprise et pour leur plus grande joie, un miracle s’est produit : le bébé a ouvert les yeux.

Kate et David Ogg allaient être parents pour la première fois. Ils attendaient des jumeaux, des enfants qu’ils avaient désirés. Quand le travail a commencé pour Kate, à 26 semaines de grossesse, ça a été inquiétant. Ils étaient à la fois anxieux et préoccupés par rapport à la naissance précoce des bébés et espéraient pouvoir leur apporter ce qu’il fallait.

Les deux jumeaux, un garçon et une fille, sont nés le 25 mars 2010 à deux minutes d’intervalle. La fille se portait bien, mais le garçon a cessé de respirer et a été déclaré mort par les médecins.

Le cœur brisé et ne croyant pas vraiment au sort de leur minuscule petit bébé, les parents ont demandé à ce qu’on les laisse seuls avec le nouveau-né. Ils voulaient quand même profiter de ce seul moment qu’ils vivraient probablement avec leur cher bébé.

La mère a demandé au père d’enlever sa chemise et de la rejoindre à ses côtés dans le lit pour un tendre câlin alors que le bébé était installé sur la poitrine de la mère.

C’est là qu’un miracle est arrivé.

Le 25 mars 2010, Jamie est né le premier, suivi deux minutes plus tard par sa sœur Emily.

« Ils sont nés tous les deux dans leur sac, mais Jamie n’a pas fait de bruit quand ils l’ont ouvert. Emily a émis un grand gémissement », a déclaré Mme Ogg au Daily Mail Australia, en 2015.

« Nous avons regardé autour de nous et tout le monde était réuni autour de Jamie – il y avait une vingtaine de personnes dans la pièce. L’ambiance n’était pas très bonne. »

« Il a cessé de respirer et son cœur avait presque arrêté de battre. Au bout de 20 minutes, ils ont arrêté de le réanimer. » Le médecin s’est finalement assis au bout du lit d’hôpital de Mme Ogg et a demandé au couple s’ils avaient déjà pensé à un nom pour le petit garçon. Il a ensuite annoncé la terrible nouvelle : Jamie n’était plus de ce monde. Kate n’arrivait pas à y croire.

« Je le voyais haleter, mais le docteur disait que ça ne servait à rien. J’ai enlevé Jamie des mains du médecin et demandé à tout le monde de sortir. Il était froid et je voulais juste qu’il ait chaud », raconte-t-elle.

« Nous avions essayé pendant des années d’avoir des enfants et je me sentais tellement coupable. Je voulais juste lui faire des câlins. J’ai retiré les draps qui le protégeaient et j’ai ordonné à mon mari d’enlever sa chemise et de monter dans le lit. Je sais que ça a l’air stupide, mais s’il était encore en train de haleter, il y avait encore un signe de vie, alors je n’allais pas abandonner aussi facilement », explique la mère.

« On essayait de l’inciter à rester. Nous lui avons dit quel nom nous lui avions donné, et qu’il avait une sœur jumelle dont il devait prendre soin. Nous lui avons dit à quel point nous avions tellement voulu l’avoir », a-t-elle ajouté.

C’est à ce moment-là que le bébé a bougé et haleté pour prendre de l’air.

« Il a soudainement haleté… puis il a ouvert les yeux. Il respirait et attrapait le doigt de Dave », se souvient-elle.

Elle a rapidement appelé le personnel de l’hôpital, qui s’est à nouveau occupé de lui pour qu’il se rétablisse.

La mère frissonne rien qu’en y repensant…

« Si nous avions laissé le docteur sortir de la chambre avec lui, Jamie serait mort. »

Voilà ce que disent les experts : immédiatement après la naissance, le contact peau à peau est un premier geste simple qui permet au nouveau-né de faire connaissance avec le monde. L’UNICEF conseille aux mères de prendre leur bébé en contact peau contre peau afin d’aider ces derniers à « s’adapter à leur nouvel environnement ».

Il a été prouvé à maintes reprises que le contact peau à peau rendait les nourrissons moins stressés par le processus de la naissance.

Le conseil de l’UNICEF est le suivant : « Nous savons que les bébés qui ont passé une heure en contact avec la peau sont nettement moins stressés après l’expérience de la naissance. Cela signifie que leur respiration et leur rythme cardiaque sont plus stables, qu’ils pleurent moins et que lorsqu’ils commencent à se nourrir, ils digèrent mieux leur nourriture. »

« La poitrine d’une mère est nettement plus chaude que les autres parties de son corps – prête à accueillir son nouveau bébé et à l’empêcher de se refroidir, ce qui est un risque important. »

« Votre bébé a été bien au chaud dans votre utérus – à environ 37 degrés, alors que la salle de travail est beaucoup plus fraîche, et en plus il est mouillé – c’est comme lorsque vous sortez d’une piscine, vous devez vous mettre rapidement au sec et au chaud. »

De même, Caroline Davey, directrice générale de l’organisme de bienfaisance pour bébés prématurés Bliss, croit également qu’il s’agit « d’un élément essentiel des soins axés sur la famille et que cela devrait faire partie des soins que tous les bébés reçoivent ». Mme Davey ajoute : « Des données probantes montrent que cela peut aider à réguler les battements cardiaques du bébé, réduire son niveau de stress et jouer un rôle important dans l’amélioration des résultats positifs des bébés prématurés. »

Lorsqu’ils ont eu cinq ans, Jamie et Emily ont pu comprendre l’histoire miraculeuse que leurs parents leur ont racontée.

Jamie Ogg est maintenant un enfant heureux et en bonne santé. « Emily a fondu en larmes, elle était vraiment bouleversée et elle n’arrêtait pas de serrer Jamie dans ses bras », a dit Mme Ogg, lorsqu’elle se souvient du jour où ils ont expliqué ce qui s’était passé le jour de leur naissance aux jumeaux..

« Ils adorent parler de quand ils étaient bébés. Ils ont un petit frère, Charlie, qui aime raconter à qui veut l’entendre : ‘Quand je suis né, j’étais gros et les jumeaux étaient maigres. Jamie était mort aussi, mais maintenant il est vivant’. »

Emily et Jamie sont maintenant inséparables. C’est extraordinaire que Jamie n’ait plus jamais rencontré de problèmes médicaux depuis cinq ans.

« Il va très bien… la plus grande inquiétude qu’ils avaient était le risque de paralysie cérébrale due au manque d’oxygène, mais il n’y a rien eu du tout », a affirmé Mme Ogg.

« C’est absolument stupéfiant. Toute cette expérience fait que nous les aimons encore davantage. »

La famille Ogg a mis sur pied une communauté en ligne appelée Jamie’s Gift afin de recueillir régulièrement des fonds pour la Fondation Miracle Babies – une organisation qui aide et soutient les prématurés et les nouveaux-nés malades.

Ils sont extrêmement touchés d’avoir leurs enfants, considérant tout ce qu’ils ont dû traverser pour former cette magnifique famille.

Regardez cette belle vidéo montrant l’histoire miraculeuse !

RECOMMANDÉ