Une fille mannequin de 22 ans atteinte de trisomie est confiante sur la piste lors de la semaine de la mode à New York : « Il n’y a pas de limites »

Par Louise Bevan
25 février 2020
Mis à jour: 25 février 2020

La Portoricaine Sofia Jirau, un mannequin trisomique, a réalisé son rêve tout en jouant la carte de l’inclusion en défilant pour la toute première fois à la Semaine de la mode de New York.

Le 10 février 2020, Sofia a réalisé un rêve qu’elle nourrit depuis qu’elle est toute petite. L’ambitieuse jeune femme de 22 ans, loin d’être prête à s’arrêter après un défilé, espère maintenant poursuivre sa carrière de mannequin et continuer à dissiper les idées erronées sur ce qu’elle et d’autres personnes atteintes de trisomie sont capables de réaliser.

View this post on Instagram

de chinchorreo por mi islita 🌸

A post shared by Sofía Jirau • (@sofiajirau) on

Le superbe mannequin a affiché une vidéo de son défilé sur Instagram, sous-titrée : « Un jour, je me suis regardée dans le miroir et je me suis dit : ‘Je vais être mannequin et j’irai à New York’, et me voilà. »

Selon Yahoo, dans un deuxième message, Sofia a écrit qu’elle était « née pour ça » à côté d’une belle photo prise sur la piste de la NYFW. « Je veux montrer au monde entier que j’ai tout ce dont un mannequin a besoin pour réussir », a-t-elle ajouté, traduite en anglais de l’espagnol, la langue maternelle de Sofia.

La famille de Sofia a accompagné le mannequin de Porto Rico à New York pour l’encourager pendant son moment tant attendu sous les projecteurs. Sofia a posé pour la couturière Marisa Santiago, une partisane de l’inclusion, lors de son défilé du 10 février.

Quand j’étais petite, je me suis regardée dans le miroir et je me suis dit : « Je serai un mannequin et une femme d’affaires », a confié Sofia à People à Porto Rico. « Je me suis sentie très bien la première fois. Tout le monde m’a applaudie. »

En plus de poursuivre sa carrière de mannequin, Sofia espère devenir une femme d’affaires prospère grâce à sa marque de vêtements, Alavett, qui reprend le thème favori de Sofia qui aime dire « J’aime ça ».

La collection de Sofia est composée de vêtements, de meubles et d’accessoires. « ‘Alavett‘ est mon cri de joie au monde entier », a dit Sofia sur le site web de sa marque.

View this post on Instagram

My sister en su graduacion!!! You did it😃 @sofiajirau

A post shared by Ignacio Jirau (@nacho_jirau) on

« L’intention de Sofia n’est pas seulement d’être reconnue en tant que professionnelle, explique la biographie du modèle, traduite en anglais, c’est également dans l’intention sincère d’être une inspiration pour ceux qui sont nés avec un chromosome [supplémentaire], comme elle. »

Le jeune mannequin et défenseur de l’inclusion tient un compte Instagram consacré aux photos de mode et de mannequins. Jusqu’à ce jour, le compte de Sofia compte plus de 65 000 supporteurs.

View this post on Instagram

Vanesa. La mejor de todas. Las quiero mucho a todos mi fans numero 1

A post shared by Sofía Jirau • (@sofiajirau) on

Quant à savoir où l’avenir la mènera, Sofia s’est lancée dans une aventure à l’étranger. « Plus tard, j’irai en Europe », a-t-elle expliqué à People. « Et partout dans le monde. »

Armando Lorenzo, l’un des bénévoles de l’équipe de Sofia, confirme : « Nous essayons de la mettre en contact avec les designers là-bas. Si c’est son objectif, c’est notre défi. »

View this post on Instagram

💪🏼💪🏼💪🏼. Trenar. Alavetttttttttttttttt. La sofiiii. La dura

A post shared by Sofía Jirau • (@sofiajirau) on

Le mannequin australien Madeline Stuart, âgée de 23 ans, a été le premier mannequin trisomique à défiler à la Semaine de la mode de New York en 2016. Les personnes d’origine latine et celles atteintes de trisomie sont historiquement sous-représentées dans l’industrie de la mode. Les défilés de Madeline et de Sofia marquent une étape cruciale pour l’inclusion.

Les deux mannequins partagent une ambition semblable. « Je suis heureuse de changer la perception de la société envers les personnes handicapées », a dit Madeline au journal The Washington Post en 2019. « Je veux que le monde soit plus accueillant. C’est mon rêve. »

« En dedans comme en dehors, il n’y a pas de limites », a ajouté le mannequin Sofia, s’adressant à People en février 2020 après une expérience extraordinaire à la NYFW. « Tout le monde peut réaliser ses rêves. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ