Un mari publie la lettre ouverte de son chagrin suite à la fausse couche de sa femme après que celle ci a finalement enfanté, cela devient viral

Par Louise Bevan
22 février 2020
Mis à jour: 23 février 2020

Dan et Leah Majesky, de Cincinnati, Ohio, sont ensemble depuis 11 ans et mariés depuis six ans. Dan, après avoir souffert pendant des années d’un chagrin d’amour silencieux avec sa femme à cause de leur difficulté à concevoir un enfant, s’est ouvert dans un message Facebook déchirant et inspirant. Son message est devenu viral.

Dan, 40 ans, et Leah, 39 ans, ont subi des traitements hormonaux, de nombreuses inséminations intra-utérines (IIU) et un faux départ particulièrement déchirant. « Tout semblait parfait et nous étions sur la bonne voie », a déclaré Dan dans son émouvante histoire sur Facebook. « Donc, quand nous sommes allés passer un dernier scanner avant d’aller voir notre obstétricien quelques semaines plus tard, nous étions tout sourire et nous plaisantions. »

Mais cette tentative n’était pas prédestinée pour être concluante. Le médecin n’a pas pu localiser un battement de coeur. « Et tout d’un coup, eh bien vous n’êtes plus enceinte », s’est attristé Dan.

« J’ai déjà connu la sensation du temps qui s’arrête », a expliqué le père dévasté. « Accidents de voiture, chute du haut d’une clôture, un saut de VTT de montagne qui a mal tourné. Je n’avais jamais autant ressenti le vertige de l’infini que quand on nous a dit que notre bébé était mort. »

En travaillant sur leur deuil, Dan et Leah ont réalisé que leur expérience était universelle. Dan a commencé à sentir que leur histoire devait être partagée. Mais après deux ou trois autres cycles d’IIU, Dan a eu une raison supplémentaire de s’exprimer : Leah était à nouveau enceinte –  vraiment enceinte cette fois.

« Trois échographies plus tard, j’ai même entendu le battement de son cœur », s’est réjoui Dan, « son battement de coeur ressemblait au son que font les colibris et j’ai trouvé ça magnifique. »

Le couple, avec joie et inquiétude, a annoncé la grossesse de Leah à ses amis et à sa famille. Puis, quelques amis de Dan et de Leah ont demandé la permission de partager l’histoire du couple avec d’autres. L’idée que l’histoire de leur famille (Majesky) pouvait aider d’autres personnes à faire face à leurs propres problèmes de fertilité était tout simplement trop tentante pour y résister.

Dan s’est mis au travail en rédigeant le récit de son parcours et de celui de Leah, qui a connu des hauts et des bas émotionnels, et l’a rendu public, espérant que leur histoire soit une source de réconfort et d’inspiration.

« Je voulais écrire un peu plus sur ce que nous avions vécu sur le chemin de ce faire-part de naissance », a déclaré Dan à Today. « Surtout en ce qui concerne la fausse couche, parce qu’aucun de nous ne voulait que cela reste sans suite. C’était une période difficile pour nous, une période de solitude. »

« Mais ce bébé nous a marqué profondément », a ajouté Dan, « et il ne semblait pas juste de ne pas mentionner son passage. »

« Les gens se sentent isolés », a expliqué plus tard Dan à ABC News. « Ou [peut-être] qu’ils sont mal à l’aise avec le sujet […] ils ne veulent pas être jugés. Ils ne veulent pas entendre tout le monde leur dire ce qu’ils doivent faire ou non. J’ai l’impression que les gens ont du mal à garder cela en eux et à se sentir isolés. »

Le message de Dan a été partagé plus de 10 000 fois. « La réponse a été aussi impressionnante qu’inattendue », a commenté Dan. « Nous sommes touchés, tous les deux. »

Au fil du temps, Dan et Leah ont célébré l’échographie de la 19e semaine ; Dan a publié une photo de l’échographie et a décrit sa petite fille en pleine croissance comme « une station de combat pleinement opérationnelle ».

Le 19 novembre 2016, la petite Joséphine Teresa Majesky a été accueillie dans le monde par ses parents ravis. « Elle a les yeux de sa mère », a partagé Dan, « et les cheveux de son père, et c’est la plus belle chose que j’aie jamais vue. »

L’histoire des Majesky continue d’inspirer. « Nous nous sommes accrochés l’un à l’autre », a déclaré plus tard le père, qui a célébré le point culminant du tumultueux voyage de Leah et lui vers la parentalité. « Nous avons survécu et réussi. »

RECOMMANDÉ