Un migrant illégal soutenu par CNN échappe à son expulsion – 8 mois plus tard, il tue un homme

Par The Daily Caller News Foundation
10 août 2019 Mis à jour: 10 août 2019

Dans le Colorado, un migrant en situation irrégulière a percuté un père de famille alors qu’il conduisait dangereusement et sans permis le 2 août.

Selon la presse, Miguel Ramirez Valiente a été accusé de conduite imprudente avec un permis révoqué alors qu’il se trouvait sur une route nationale près de Colorado Springs. M. Ramirez était au volant d’un camion qui zigzaguait, et il a fini par percuter et tuer un motard, Sean Buchanan.

Sean Buchanan laisse derrière lui une femme et deux enfants.

Le conducteur du camion, Ramirez Valiente, est arrivé illégalement aux États-Unis il y a 14 ans alors qu’il fuyait le Salvador.

D’après le Denver Channel, Ramirez Valiente a été accusé de mise en danger de la vie d’autrui en 2011 et de violence domestique en 2016. Les deux affaires ont été rejetées par le procureur du comté d’El Paso.

L’an dernier, le permis de conduire de Ramirez Valiente a été révoqué après une accusation de conduite en état d’ébriété à laquelle il a plaidé coupable. Sa probation pour cette accusation venait d’être prolongée un jour avant qu’il ne percute Sean Buchanan, car le Salvadorien n’avait pas terminé son service communautaire et sa thérapie contre l’alcoolisme.

Il n’est pas clair si Ramirez Valiente était ivre lors de l’accident, mais une connaissance proche de lui dit qu’il a des antécédents d’abus d’alcool.

« C’est un alcoolique et il en abuse », a raconté la source au Denver Channel, ajoutant : « Cette famille mérite de savoir à qui elle a affaire. »

Le Salvadorien était connu des services de polices, avec plusieurs accusations antérieures dans son casier judiciaire pour le même type de crimes. Mais il était également connu des médias.

En janvier 2019, CNN a publié un profil « sympathique » du migrant, sans citer son casier judiciaire. À l’époque, Valiente s’était réfugié dans une église de Colorado Springs pour éviter la déportation. Ramirez Valiente a déclaré lors d’une conférence de presse à l’église qu’il était venu aux États-Unis il y a 14 ans en provenance du Salvador, où il avait fui la violence des gangs.

Il est apparu pour la première fois sur le radar des autorités de l’immigration en 2011, à la suite d’un contrôle routier. Lors de la conférence de presse, il a affirmé qu’il défendait son dossier d’immigration depuis huit ans et qu’il n’avait jamais manqué une audience auprès des services d’immigration.

La famille de Sean Buchananan a créé une page GoFundMe pour recueillir des fonds pour ses funérailles et autres dépenses.

Il laisse dans le deuil sa femme et ses cinq enfants, âgés de 6 à 15 ans.

Chuck Ross, de la Fondation The Daily Caller News

RECOMMANDÉ