Un migrant tueur en série lié à 19 meurtres pourrait être condamné à mort

Par Zachary Stieber
6 août 2019 Mis à jour: 6 août 2019

Un migrant en situation irrégulière originaire du Kenya fait désormais face à ses juges et pourrait obtenir la peine maximale au Texas.

Billy Chemirmir, 46 ans, serait l’auteur d’une série de tueries à travers État. Son mobile était le vol des maisons des personnes âgées qui avaient le malheur de croiser son chemin.

D’après Gregory Rushin, le chef de la police de Plano, le ressortissant kenyan aurait mis à profit son expérience en matière de soins de santé en exploitant les personnes âgées, ce qui était « terriblement inquiétant ».

Maintenant, les procureurs du comté de Dallas demandent la peine de mort contre B. Chemirmir.

Fin juillet, le bureau du procureur John Creuzot a déposé des documents  pour demander la peine capitale dans l’affaire du tueur en série présumé, selon les archives judiciaires du comté obtenues par le Dallas Morning News. Au Texas, le crime capital entraîne automatiquement l’emprisonnement à perpétuité sans libération conditionnelle ou la peine de mort.

Ce dernier est réservé aux crimes considérés comme particulièrement odieux, selon le Morning News.

La date du procès n’a pas encore été fixée et B. Chemirmir est toujours en prison sous caution de 11,6 millions de dollars. Les services de l’immigration et des douanes, et non la police, l’ont pris en charge du fait de son statut de migrant illégal.

Le dépôt d’une demande de peine de mort concernait spécifiquement le cas de Lu Thi Harris.

La femme de 81 ans a été retrouvée morte par des agents qui effectuaient une vérification de l’aide sociale.

Les policiers de Plano surveillaient B. Chemirmir le 20 mars 2018. Ils l’ont vu se diriger vers une benne à ordures et y jeter quelques objets. Il a été arrêté pour un mandat d’arrêt non exécuté, a déclaré la police de Dallas.

Lors de l’arrestation, les agents ont trouvé B. Chemirmir en possession de bijoux et d’argent. Dans la benne, ils ont également trouvé une boîte à bijoux contenant des bijoux et un nom. Des agents ont établi le lien entre la boîte à une maison de Dallas et sont entrés à l’intérieur pour trouver Mme Harris, visiblement morte au cours d’une violente agression.

B. Chemirmir a été arrêté et accusé de meurtre capital.

La police surveillait le kenyan en le soupçonnant d’être impliqué dans la tentative de meurtre d’une femme de 91 ans. Selon le rapport de police, il aurait dit à la victime : « Va au lit et ne me contrarie pas. »

« Elle s’est conformée et le suspect lui a mis un oreiller sur le visage, ce qui lui a fait perdre conscience, et il a ensuite volé ses bijoux », a-t-il dit.

Les autorités ont trouvé une troisième femme, 93 ans, qui a dit avoir été agressée par l’homme.

« Il a fait tomber par terre une femme de 93 ans de son déambulateur et l’a étouffée avec un oreiller », précise le chef de police.

Ces trois incidents ont déclenché une vaste enquête sur les éventuels meurtres commis par le ressortissant kenyan. Plus d’une douzaine d’autres morts suspectes ont rapidement fait l’objet d’enquêtes et lui ont été attribués par les autorités.

Dernier procès

Une récente procédure judiciaire accuse Billy Chemirmir d’être impliqué dans la mort d’une femme de 90 ans, ce qui porte à 19 le nombre total de meurtres ou tentatives de meurtres du migrant.

Doris Wasserman, 90 ans, s’était costumée et jouait avec son arrière-petit-fils le 23 décembre 2017. Sa famille est partie de son appartement à 15 h 30 et est revenue vers 20 h pour la trouver morte sur son lit.

La police a dit plus tard à la famille que les données de localisation du téléphone de B. Chemirmir confirmaient sa présence dans l’appartement de Wasserman entre 15 h 5 et 16 h 31.

Quentin Brogdon, un avocat représentant la famille de la femme, a déclaré que B. Chemirmir sera probablement accusé de ce meurtre.

« La chronologie et les circonstances entourant le décès de Doris Wasserman ne laissent aucun doute sur le fait que Doris Wasserman était une autre des malheureuses et évitables victimes de Billy Chemirmir », a déclaré Me Brogdon dans un courriel au Morning News.

RECOMMANDÉ