Un papa trouve son épouse épuisée en train de faire une sieste sur le sol – sa réaction est touchante

Par Lori C. Summers
8 mai 2020
Mis à jour: 8 mai 2020

Une mère néo-zélandaise de 3 enfants était occupée à changer la couche de son bambin avant de devenir étrangement silencieuse. Curieux de ce silence inhabituel, son mari a fait le tour de la maison pour la trouver. Lorsqu’il a découvert son épouse fatiguée en train de faire une sieste bien méritée, il n’a pas pu s’empêcher de lui rendre hommage, ainsi qu’à toutes les « mamans épuisées ».

Peter Bristow, un entraîneur sportif et coach de fitness en ligne, originaire de Kumeu en Nouvelle-Zélande, nourrissait les enfants en bas, un jour du mois d’avril 2019, quand il s’est rendu compte que sa femme n’était plus là. « ‘Où diable est maman’, me suis-je dit. Elle doit être en train de ranger la chambre des garçons », a-t-il écrit dans son post sur Facebook, devenu viral.

(Avec l’aimable autorisation de Peter Bristow)

Après quelques instants sans aucun bruit, ou sans qu’elle ne sorte de la chambre, Peter Bristow a décidé d’aller chercher sa femme, Sarah.

Alors qu’il se dirigeait vers la chambre des enfants, il a aperçu quelque chose qui a intensifié son rythme cardiaque. « Tout ce que je voyais, c’était une paire de pieds dans l’embrasure de la porte », écrit-il.

Pendant un bref instant, Peter Bristow s’est demandé si son épouse bien-aimée était « encore en vie ». Mais alors qu’il s’approchait d’elle, il a été soulagé lorsqu’il a réalisé ce qui se passait réellement – Sarah faisait une sieste juste là, par terre, dans la chambre des tout-petits.

(Avec l’aimable autorisation de Peter Bristow)

Comme un mari qui aime vraiment sa femme, Peter a enveloppé son épouse épuisée dans une couverture et lui a donné un oreiller avant de la laisser profiter de sa petite sieste. « Elle est revenue 20 minutes plus tard, après avoir dormi un peu », a-t-il ajouté.

La femme de Peter Bristow était comme les millions de parents du monde entier qui continuent à accomplir leurs tâches sans jamais trouver le temps de s’arrêter pour prendre un peu de repos. En fin de compte, Sarah lui a raconté qu’après avoir changé la couche du bambin, elle était si épuisée que le sol ressemblait à un « luxueux lit de plumes » pour ses yeux fatigués.

En voyant sa femme faire une sieste au milieu de toutes ses corvées, Peter Bristow a éprouvé un sentiment d’amour pour elle et pour toutes les mères qui jonglent constamment entre les innombrables tâches figurant sur leur longue liste de choses à faire.

« Bénis sois-tu », a écrit le mari reconnaissant. « Tu donnes la vie, c’était bien de te voir t’arrêter. »

(Avec l’aimable autorisation de Peter Bristow)

Le message pertinent que le père a publié sur Facebook est devenu viral et a suscité plus de 3 500 réactions de parents.

Un usager des médias sociaux a écrit : « Cela m’a rappelé des souvenirs, lorsque je m’endormais par terre dans la chambre des jumeaux… de nombreuses fois. »

Tandis qu’un autre, qui faisait l’éloge de toutes les mamans courageuses, écrivait : « Ce ne sont pas toutes les héroïnes qui portent une cape ! Certaines sont des mamans avec une couverture jetée sur le sol de leur chambre ! »

Pendant ce temps, certains usagers des médias sociaux se sont mis à apprécier Peter Bristow dans son rôle de mari solidaire.

(Avec l’aimable autorisation de Peter Bristow)

Un commentaire particulièrement drôle a été publié : « Bravo pour avoir laissé la maman faire la sieste dont elle avait désespérément besoin. C’est amusant de voir comment les hommes cherchent toujours à savoir où se trouve la maman dans la maison, mais quand ils sortent dans le garage pendant plusieurs heures, personne ne pense qu’ils sont morts ! »

Quoi qu’il en soit, le message de Peter Bristow rappelle que parfois les mamans ont juste besoin de s’arrêter.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ