Un pêcheur trouve un homard d’un bleu saphir époustouflant – il est dit qu’on n’en trouve qu’un sur deux millions

1 mai 2019
Mis à jour: 23 mai 2019

Le pêcheur de homards Tim Harrison n’avait aucune idée à quel point le crustacé de couleur saphir qu’il avait retiré de l’eau plus tôt ce mois-ci était rare.

Le capitaine de bateau de la compagnie Epic Fishing Trips, qui a capturé le homard bleu à 1,6 km au large de la côte ouest de New Quay, au Pays de Galles, a pris quelques photos avant de lancer la créature rare et magnifique dans la baie.

« Nous n’avions jamais vu un homard de cette couleur auparavant, d’un bleu saphir incroyable », a déclaré M. Harrison au site de nouvelles de Grande-Bretagne, ITV. « Il a même des antennes bleues, wow. Il est apparu dans une de nos cages à homards, que nous soulevons lors de nos voyages privés. Je suppose que j’étais un peu émerveillé, c’était un moment épique, une prise épique ! »

« Je n’avais aucune idée à l’époque que c’était si rare. On l’a libéré, et il est maintenant là-bas, quelque part ! »

Le homard est généralement d’un brun-vert foncé. Ils ne sont pas de couleur rouge vif tant qu’ils sont vivants ; ils ne prennent cette couleur rougeâtre ou rose orangé qu’une fois cuits. La variété bleue existe en raison d’un défaut génétique qui produit une certaine protéine en quantité excessive.

Il est impossible de dire exactement à quel point les homards bleus sont rares. Une chance sur deux millions est la chance qui a été avancée dans les médias. Le Lobster Institute de l’Université du Maine a également corroboré ces données, selon la BBC. Ce n’est qu’une supposition, cependant, selon le directeur exécutif de l’Institut, Rob Bayer.

Un homard de couleur saphir similaire a été trouvé dans le North Shields, en Angleterre, en mars, et il a été remonté vivant et est devenu le sujet de conversation de la ville, les gens du coin s’arrêtant pour y jeter un coup d’œil.

« Il est maintenant à la place d’honneur dans mon vivier à homards », a déclaré le marchand de poisson Tony McLean.

Une prise encore plus rare a eu lieu en 2016 lorsque des pêcheurs canadiens ont rapporté deux de ces homards incroyablement rares en une fin de semaine, qui, selon les hommes, avaient le torse bleu jusqu’à l’extrémité des moustaches. L’un des homardiers, Scott McKinnon, a dit qu’ils prévoyaient remettre les homards à l’eau après la fin de la saison, à la mi-juillet.

Selon la tradition des pêcheurs de homards canadiens et britanniques, les crustacés céruléens sont des signes de chance. En trouver deux en une fin de semaine devrait être une promesse d’abondance pour les années à venir dans ce marché.

Cette photo prise le 19 avril 2017 montre un homard bleu à Oceanopolis, un centre maritime à Brest, France. Les scientifiques disent que ce spécimen est extrêmement rare : 1 homard sur 2 ou 3 millions est de couleur bleue. Cette couleur est due à une anomalie génétique qui développe un excès de crustacyanine, le nom de ce pigment bleu. (©Getty Images | FRED TANNEAU)
Flickr | Aquarium maritime à Norwalk
RECOMMANDÉ