Un photographe capture des images incroyables des ailes d’un colibri, lumineuses comme des arcs-en-ciel

Par Robert Jay Watson
29 juin 2020
Mis à jour: 29 juin 2020

Lorsque l’artiste et photographe professionnel Christian Spencer a vu un colibri demi-deuil voler près de sa véranda à Rio de Janeiro, il a été stupéfait de voir un arc-en-ciel superbe briller à travers ses ailes.

Cependant, cette magnifique palette de couleurs n’était pas le résultat des conditions météorologiques, mais plutôt le résultat de la diffraction de la lumière du soleil à travers les ailes, créant un incroyable effet de prisme.

Un lever du soleil féérique (Avec l’aimable autorisation de Christian Spencer)

L’enregistrement des mouvements de ces oiseaux au vol rapide de M. Spencer a été présenté dans un court-métrage primé en 2011 intitulé The Dance of Time, qui documente l’incroyable biodiversité des forêts tropicales brésiliennes.

Quelques années plus tard, le photographe d’origine australienne, qui passe de longues périodes au Brésil depuis 2001, a décidé de photographier ce phénomène visuel avec son appareil photo et a été ravi de constater l’effet de prisme.

Expliquant l’image déconcertante qui en résulte, appelée Winged Prism (prisme ailé), M. Spencer a écrit sur son site web : « La photo capture le moment exact où la lumière du soleil pénètre dans les ailes d’un colibri demi-deuil, révélant un secret de la nature que nos yeux n’arrivent pas à voir. »

Le colibri demi-deuil, nom latin Florisuga fusca, a un corps noir avec une queue blanche distinctive. La caractéristique la plus impressionnante est le bout de ses ailes, qui semblent brunes jusqu’à ce que le soleil les traverse et crée un bel effet d’arc-en-ciel.

M. Spencer reconnaît l’effet stupéfiant de ces oiseaux incroyables. « Il n’y a pas de technique spéciale, a-t-il dit à My Modern Met, seulement la diffraction de la lumière à travers les ailes de ce colibri spécial. »

Un colibri voilé (Avec l’aimable autorisation de Christian Spencer)

On peut s’imaginer que l’impressionnant déploiement de couleurs qu’il a découvert dans les ailes et la queue de ces grands colibris (selon les normes de leur espèce) n’est pas passé inaperçu. Les photos sont maintenant bien connues dans le monde entier.

Le « prisme ailé » a même remporté un prix au Musée d’art moderne de Resende à Rio de Janeiro. Une autre image, intitulée Rainbow Ballet (ballet arc-en-ciel), a remporté la médaille d’or au Tokyo International Foto Awards en 2019.

Faisant allusion à ces images fascinantes, M. Spencer confirme qu’elles ne sont pas manipulées numériquement et qu’elles sont bien réelles. « Personne n’aurait jamais pu rêver que cela soit réel », a-t-il dit au My Modern Met.

Il a ensuite ajouté : « Je reçois chaque jour des e-mails de personnes du monde entier émues par ces images. »

Sur son compte Instagram également, les utilisateurs de médias sociaux qui sont tombés sur ces images ont été charmés par ce spectacle magnifique.

L’un a écrit : « La photo la plus spectaculaire que j’ai jamais vue, quel unique privilège d’être témoin d’un spectacle à en couper le souffle. »

Alors qu’un autre ajoute : « J’aime cette jolie petite créature, merci de partager cet enchantement avec le monde entier et de faire en sorte qu’il vaille la peine d’aller sur Facebook et Instagram. »

Un colibri en origami (Avec l’aimable autorisation de Christian Spencer)

Ces colibris, que l’on trouve couramment dans la forêt atlantique du Brésil, s’étendant à l’est du Paraguay et au nord-est de l’Argentine, ne sont pas connus seulement pour cet effet de prisme qui fait que ces petits oiseaux ressemblent à de minuscules arcs-en-ciel dans le ciel.

Les scientifiques ont découvert que le colibri demi-deuil a une caractéristique unique, qui est de pouvoir vocaliser à un son plus aigu que toute autre espèce d’oiseau connue.

Un article publié dans la revue Current Biology « suggère que le colibri demi-deuil a soit une gamme d’audition atypique dans les hautes fréquences, soit que sa vocalisation principale a une fonction encore inconnue sans rapport avec la communication vocale ».

In a Gadda Da Vida (Avec l’aimable autorisation de Christian Spencer)

Quel que soit le mystère non résolu des sons incroyablement aigus du colibri, les ailes illuminées continuent à inspirer M. Spencer et des milliers de gens dans le monde entier. Ses photos à couper le souffle sont également disponibles sous forme de tirages d’art sur son site web.

Regardez les autres photos ci-dessous :

Solaire (Avec l’aimable autorisation de Christian Spencer)
La ballerine (Avec l’aimable autorisation de Christian Spencer)
Le Dieu du ciel (Avec l’aimable autorisation de Christian Spencer)
La danse du soleil (Avec l’aimable autorisation de Christian Spencer)
C’est mon bleu le plus profond (Avec l’aimable autorisation de Christian Spencer)
Poussière d’étoile (Avec l’aimable autorisation de Christian Spencer)

Christian Spencer: Website | Instagram (photography) | Instagram (art)

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ