Un photographe prend une photo unique d’une panthère noire et de sa compagne, un léopard tacheté

Par Louise Bevan
21 août 2020
Mis à jour: 21 août 2020

Alliant une immense créativité, de la patience et un coup de chance, un photographe du sud-ouest de l’Inde a capturé un phénomène félin à couper le souffle, un léopard tacheté accompagné de son « ombre», son compagnon la panthère noire dans un moment de contraste et de couleurs incroyables.

Pour Mithun H., âgé de 32 ans, un photographe d’animaux sauvages, ce cliché était une victoire « unique dans une vie ».

Mithun H., de Bangalore, a capturé ce moment remarquable et rare entre le léopard et la panthère noire alors que le couple se tenait côte à côte dans une clairière dans la forêt. Le léopard et la panthère noire, qui ne font qu’un, rencontrent directement le regard du photographe.

La photographie virale de Saaya et Cleopatra par Mithun H. (Avec l’aimable autorisation de Mithun H.)

Le photographe, armé de son appareil photo lors de ce qu’il a décrit comme un « matin surréaliste », a pris cette photo le sixième jour d’un voyage en hiver dans la forêt Kabini du parc national de Nagarhole, au Karnataka. Le 19 juillet, il a téléchargé l’image saisissante sur sa page Instagram, intitulée « Le couple éternel », la photo est rapidement devenue virale.

Les gros chats Saaya et Cleopatra, explique Mithun H., se font la cour depuis quatre ans. Cleo, comme le photographe appelle affectueusement l’étonnante femelle léopard, est la personnalité dominante.

Mithun H., photographe d’animaux sauvages (Avec l’aimable autorisation de Mithun H.)

« Je peux encore fermer mes yeux et revivre ce moment magique chaque jour de ma vie », a confié Mithun H. au journal The Epoch Times. « On voit rarement une chose pareille. C’est probablement une occasion unique dans la vie. »

La patience, a-t-il expliqué, était la clé du succès. Mithun H. a attendu six jours au même endroit avant d’être récompensé avec tout ce qu’il avait espéré et plus encore.

« Je pouvais entendre la panthère et Cleopatra s’accoupler à environ 100 mètres dans l’épais sous-bois, mais je ne pouvais pas les voir, en raison de la visibilité limitée », a décrit Mithun H. « Ils avaient tué un grand animal et ne bougeraient pas tant que ce n’était pas fini. »

Saaya se prélassant dans le creux d’un arbre (Avec l’aimable autorisation de Mithun H.)
Cleopatra photographiée s’approchant d’un point d’eau (Avec l’aimable autorisation de Mithun H.)

Des années de connaissances acquises sur la façon de suivre les félins sauvages à une distance sûre et respectueuse ont joué un rôle dans la capture de cette photo parfaite. Mithun H. attendait près de l’une des pistes préférées de Saaya et, finalement, Saaya est apparu. « Il l’a fait après six jours d’attente », a dit Mithun H. « Je pourrais attendre six ans pour un moment comme celui-ci. »

Mithun H. a obtenu son premier appareil photo en 2009 et a rapidement découvert que son nouveau passe-temps avait le potentiel de devenir l’œuvre de sa vie. La photographie, dit-il, est un « moyen d’immortaliser les moments que je vois dans la nature », et cela l’aide à renforcer son estime pour l’incroyable générosité de la jungle indienne.

Saaya démontrant les prouesses de la panthère noire (Avec l’aimable autorisation de Mithun H.)

Il y a des dangers associés à la photographie de la vie sauvage, a concédé Mithun H., mais l’étude du comportement des animaux et la connaissance de ses limites sont la meilleure protection contre les accidents et les blessures.

« Ces belles créatures sont généralement plus effrayées et timides que nous le pensons », a-t-il expliqué. « Donnez-leur de l’espace et laissez-les se sentir à l’aise avec vous et vous réaliserez à quel point vous pouvez être proche et familier avec leur monde. Le secret est la patience et le respect. »

Une autre des photographies préférées de Mithun H. de la panthère noire Saaya (Avec l’aimable autorisation de Mithun H.)

Mithun H., dont la passion primordiale est les gros chats, a même travaillé avec le National Geographic sur un documentaire intitulé The Real Black Panther, mettant en scène Saaya. Le bien-être et la longévité des chats sauvages, tels que cette panthère majestueuse et sa compagne léopard, restent au premier plan de la mission de Mithun H. en tant que photographe de la vie sauvage.

« Il y a beaucoup à apprendre de ces belles créatures », a-t-il dit. « Elles vivent au jour le jour. Tout ce qui les préoccupe, c’est leur prochain repas, la sécurité immédiate de leurs proches… En tant qu’humains, nous devons apprécier la beauté de la vie et la célébrer chaque jour, tout comme ces animaux étonnants. »

Quant à la suite des événements pour le talentueux photographe, Mithun H. a un œil sur le rare et insaisissable tigre de Sibérie. « Je suis toujours à la recherche de quelque chose de nouveau et d’unique », a-t-il dit.

Mithun H. photographe de la faune (Avec l’aimable autorisation de Mithun H.)

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ