Des scientifiques affirment avoir découvert « des formes de vie invisibles » en recherchant de l’antimatière

5 mars 2017 Mis à jour: 21 juillet 2017

L’univers est rempli de mystères qui remettent en question notre savoir actuel. Dans la série « Au-delà de la science », Epoch Times rassemble des récits à propos de ces phénomènes étranges pour stimuler notre imagination et nous amener à découvrir des horizons insoupçonnés. Sont-ils vrais ? À vous de décider.

Des scientifiques affirment avoir découvert par hasard « des formes de vie invisibles » alors qu’ils recherchaient de l’antimatière. Leur découverte soulève la possibilité de l’existence d’autres formes de vies sur Terre.

Une entreprise de recherche en optique en physique nucléaire affirme avoir détecté « des formes de vie invisibles » dans l’atmosphère terrestre. L’entreprise est dirigée par Ruggero Santilli, un physicien nucléaire diplômé de Harvard.

Le Dr. Santilli est considéré par de nombreux scientifiques du courant dominant comme étant « un scientifique marginal ». Cependant, il affirme que cela est parce qu’une « science nouvelle et unique » est souvent en désaccord avec la pensée d’autres scientifiques (comme l’exemple de la théorie de la relativité d’Einstein) et amène à un avis négatif.

Le physicien nucléaire déclare avoir utilisé le télescope Santilli pour détecter la présence d’ antimatière dans l’univers. Il aurait découvert par hasard l’existence d’entités existant réellement sur Terre, ne pouvant être vues que par un télescope à lentille concave.

Des « formes de vies invisibles » dans l’atmosphère terrestre, ne pouvant être observées que par un téléscope à lentille concave.

Le télescope conventionnel est fait d’une lentille convexe, tandis que le télescope de Santilli est fait d’une lentille concave reposant sur le principe opposé. Les brevets et la marque déposée de ce télescope d’abord destiné à l’étude de l’antimatière ont été déposés par l’entreprise de Santilli.

Contrairement au télescope classique de Galilée utilisant une lentille convexe, le télescope de Santilli utilise une lentille concave.

« Ce nouvel instrument que nous utilisons a permis de découvrir dans l’environnement terrestre l’existence d’entités invisibles aux lentilles de télescopes conventionnels convexes, mais existant et se manifestant sur Terre. Cela a également grandement élargi notre conception de l’univers perceptible. Cela a de grandes possibilités de développements et découvertes futurs, qui dépassent peut-être pour le moment notre imagination », a-t-il ajouté.

Le Dr. Santilli pense avoir découvert des formes de vie invisibles à l’œil nu.

« À notre grande surprise, des entités clairement visibles encore non identifiés sont immédiatement apparues sur l’écran de la caméra installé sur le télescope Santilli, sans élargissement, alors même que ces entités étant invisibles à l’œil nu – sans aucune image correspondante sur l’écran de la caméra installée sur le télescope Galilée. Cette découverte inattendue résulte d’une utilisation systématique de la paire de télescopes Galilée et Santilli » a-t-il déclaré.

Le Dr. Santilli affirme avoir détecté au moins deux types d’entités terrestres invisibles (Invisible Terrestrial Entities, ITEs). L’un est composé d’entités sombres (sous le caméra-télescope digitale, sur un fond claire l’image apparaît sombre) et un autre type d’entités lumineuses (sur un fond sombre l’image apparaît lumineuse).

Le Dr. Santilli a déclaré que les deux types d’ITEs avaient été vérifiées indépendamment par un certain nombre d’astronomes et scientifiques américains.

 

RECOMMANDÉ