Un pianiste équatorien poignardé perd la mobilité d’un bras et joue désormais d’une seule main

« Dieu est puissant et je suis encore ici en vie. Abandonner n'est pas une option. »
Par Mariana Buendia
8 septembre 2021
Mis à jour: 8 septembre 2021

Un artiste équatorien a perdu la mobilité d’un bras au cours d’une violente agression pendant laquelle il a été poignardé. Cette situation ne l’a toutefois pas empêché de faire face à l’adversité et d’apprendre à jouer du piano d’une seule main, en décidant de remercier Dieu et de « sourire à la vie ».

Bruno Alejandro Moreano, un jeune homme de 22 ans originaire de Quito, en Équateur, se décrit comme un entrepreneur, un travailleur et un étudiant qui se consacre professionnellement à la musique, à la danse, à l’enseignement et à la création de contenus vidéo, indique-t-il sur ses réseaux sociaux.

Bruno est un jeune homme issu d’une famille de la classe moyenne qui, dès l’âge de 4 ans, a commencé à s’intéresser à la musique et à jouer du piano. Cependant, ce n’est qu’à l’âge de 10 ans que sa mère, après avoir constaté ses capacités, a décidé de l’admettre au Conservatoire national de Quito pour qu’il puisse étudier de manière professionnelle.

Ayant obtenu son diplôme de pianiste à l’âge de 15 ans et remporté deux concours internationaux et trois concours nationaux, il a appris très tôt à travailler dur. Parce que, selon ses propres termes, « il est très difficile de se faire un nom dans son pays » dans le domaine de la musique, il a toujours gardé à l’esprit « de ne pas abandonner », a-t-il déclaré lors d’un appel téléphonique avec le journal Epoch Times.

Avec l’aimable autorisation de Bruno Alejandro Moreano/ IG : brunoalejandro.more

Le 28 juillet, Bruno a été victime d’une tentative de vol au cours de laquelle les agresseurs l’ont poignardé à deux reprises. Alors qu’il était en compagnie de trois autres amis, avant un enregistrement, trois individus sont entrés pour les attaquer et voler leurs affaires. Au cours de cette violente agression, il a tenté de s’échapper, ce qui lui a valu d’être poignardé.

S’il a heureusement pu sortir vivant de l’agression, les répercussions sur la mobilité de son bras gauche ont été importantes, lui imposant une période de rééducation d’environ 6 à 12 mois, selon les médecins.

Les médecins lui ont dit après avoir évalué la profonde blessure qui se trouvait près de son poumon : « Dieu merci, vous êtes ici et vous n’êtes pas à la morgue », a raconté Bruno. En même temps, il se souvient qu’il a eu une réaction instinctive : il s’est retourné lorsqu’il a été poignardé, évitant ainsi d’être touché près du cœur.

« Je considère ma réaction comme un miracle », a ajouté le jeune Équatorien.

Mais malgré tout, Bruno voit dans cette expérience l’occasion d’être reconnaissant de vivre encore et de ne pas baisser les bras.

« Tout d’abord, je suis reconnaissant envers Dieu pour la vie, il m’a donné une nouvelle chance », a déclaré le jeune Équatorien dans une vidéo sur son Instagram, postée le lendemain de l’attaque.

« J’ai été victime de la délinquance, hier pour me voler tout ce que j’avais, j’ai été poignardé deux fois gravement. L’un des coups de couteau était profond et risquait d’affecter mes poumons. En raison de cette tragédie, je me suis retrouvé sans mes outils de travail, immobilisé jusqu’à ma guérison et sans ressources financières pour récupérer mon matériel et recouvrer ma santé », peut-on lire sur sa page de collecte de fonds, Airfunding.

Le jeune Équatorien, qui a sollicité un soutien financier par divers moyens, a commencé à offrir des sérénades, des chansons et des vidéos contre un dollar pour payer son traitement médical. En même temps, il a montré sa détermination pour aller de l’avant malgré l’adversité.

Bruno enseigne au niveau national et international par le biais de plateformes virtuelles, aussi bien le piano, le chant, la guitare que la danse. Si, pour l’instant, il n’a pas pu reprendre la guitare et la danse, il a déjà commencé à donner des cours de piano et de chant, ce qui lui permet de continuer à récolter des fonds pour financer son traitement.

« Pour aller de l’avant et récolter des fonds pour mon traitement, je propose des sérénades, des chansons, des vidéos musicales. Pour seulement un dollar. Et avec ce dollar, vous contribuez à mon traitement », explique une vidéo de Tiktok.

Il n’abandonne pas et trouve toujours le moyen d’avancer « avec un seul bras »

Avec l’aimable autorisation de Bruno Alejandro Moreano/ IG : brunoalejandro.more

Dans l’une de ses vidéos, Bruno explique qu’il n’a pas l’intention d’abandonner et qu’il trouvera un moyen de « le faire même avec un seul bras », tout en jouant de la main droite un morceau de piano qu’il jouait normalement des deux mains.

« Dieu est puissant, je suis toujours en vie. C’est pourquoi je ne vais pas abandonner », explique Bruno.

Le jeune artiste, pour qui la musique et l’art sont ce qu’il aime le plus, partage avec ses followers une façon résiliente et positive de faire face aux situations difficiles de la vie. Montrer qu’il y a toujours un moyen d’avancer et qu’il est important de chérir « chaque moment ».

« La vie peut changer en une seconde, c’est pourquoi nous devons apprendre à mettre en valeur notre vie, à apprécier chaque moment, chaque seconde de notre vie, à accorder de l’importance aux personnes qui nous aiment », explique Bruno.

Avec l’aimable autorisation de Bruno Alejandro Moreano/ IG : brunoalejandro.more

« Avec cette expérience, je veux vous dire de ne jamais abandonner, même si la vie vous met à l’épreuve. Souriez à la vie ! » a déclaré Bruno.

Il ajoute qu’au-delà du soutien financier qu’il a reçu pour son traitement grâce à sa page de collecte de fonds, les messages de remerciement sur ses réseaux sociaux « remplissent son âme et le rendent très heureux ».

Bruno prévoit de donner un concert prochainement pour continuer à raconter sa vie et la partager avec ses fans, ainsi que pour rétablir sa situation financière compte tenu de sa situation.

Et comme le dit le jeune artiste sur ses réseaux sociaux : « Abandonner n’est pas une option. »

Un jeune homme qui montre comment gérer de manière positive les situations difficiles de la vie, car même si les perspectives peuvent parfois sembler sombres, il est toujours possible de faire émerger la lumière.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ