Un plongeur en apnée repère l’alliance de valeur qu’un marié avait perdue, coincée autour d’un petit poisson

Par Louise Bevan
7 juin 2021
Mis à jour: 7 juin 2021

Une plongeuse en apnée a résolu un mystère conjugal après avoir repéré l’alliance manquante du marié, d’une valeur de 1 000 dollars, accrochée au corps d’un poisson australien.

Le couple de mariés Suzie Quintal et Nathan Reeves, originaires de la Gold Coast, visitait l’île Norfolk, en Australie, à Noël et, alors qu’il nageait, Nathan a remarqué que son alliance avait disparu.

« Il a essayé de la chercher, puis m’a annoncé la nouvelle, et je n’étais pas contente », a déclaré Suzie au Daily Mail Australia. L’anneau a été perdu juste la veille du deuxième anniversaire de mariage du couple.

Des rivages de l’île Norfolk (Avec l’aimable autorisation du Norfolk Island Time)

Puis, le 10 mai, alors qu’elle explorait la même plage, la plongeuse en apnée Susan Prior a repéré le mulet lié à la bague, mais n’a pas réussi à l’attraper.

Elle avait entendu parler de l’objet manquant du couple et a réussi à les contacter par le biais d’une page Facebook communautaire ; Suzie a été stupéfaite de voir que l’anneau avait refait surface.

« Je n’arrivais pas à y croire. J’ai quelques amis sur l’île et ils sont persuadés qu’ils vont la retrouver », a-t-elle déclaré, ajoutant que le petit poisson piégé par la bague en or était sa principale préoccupation.

Le seul moyen de récupérer l’anneau et de libérer le poisson serait de l’attraper et de retirer soigneusement la bague.

Une photo du mulet de sable avec l’alliance collée autour de son corps (Avec l’aimable autorisation du Norfolk Island Time)

Entre-temps, l’observation « déchirante » du poisson piégé a suscité une conversation sur le bien-être marin, qui souffre souvent à cause des dégâts que peuvent causer les humains.

Le poisson « semble aller bien jusqu’à présent », a déclaré Susan, mais à mesure qu’il grandit, l’anneau risque d’entailler son corps.

Ce n’est pas la première fois que Susan, lors d’une séance de plongée en apnée, voit des poissons dans une telle situation ; des anneaux en plastique provenant des bouchons de bouteilles de lait et de jus de fruits, ainsi que ceux des caisses de packs de six, sont beaucoup plus courants que les anneaux en métal précieux.

S’adressant à Epoch Times par courriel, elle a exhorté les autres à toujours couper les anneaux en plastique avant de les jeter. « S’il y a quelque chose de bon à tirer du sort de ce pauvre poisson, que ce soit cela », a-t-elle déclaré.

Elle a également photographié deux autres poissons avec des anneaux en plastique autour du corps plus tôt cette année, et a partagé les photos sur Facebook en guise de rappel.

(Avec l’aimable autorisation du Norfolk Island Time)
(Avec l’aimable autorisation du Norfolk Island Time)

« Parfois, ces anneaux s’étendent dans la nature, et voici la triste conséquence », a-t-elle expliqué sur son blog. « Les mulets reniflent le sable à la recherche de nourriture, ce qui fait qu’il est si facile pour un anneau ou une attache à cheveux de se glisser sur leur nez et sur le long de leur corps et de rester coincé. »

Certains habitants de l’île Norfolk, dit-elle, ramassent régulièrement les déchets pendant leurs promenades et leurs baignades pour aider à garder la plage aussi propre que possible.

Pendant ce temps, les habitants de l’île se sont regroupés – équipés de filets, de matériel de plongée et de détecteurs de métaux – pour localiser le mulet avec l’alliance à 1 000 dollars de Nathan, dans l’espoir de libérer le poisson et de récupérer la bague.

« L’équipe des bateaux à fond de verre va jeter un coup d’œil », a déclaré Suzie. « Voilà à quel point l’île Norfolk est formidable. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ