Un projet de loi vise à interdire les pubs pour les fast-foods, le nutella et les voitures thermiques, jugées nuisibles

Par Emmanuelle Bourdy
22 septembre 2020
Mis à jour: 22 septembre 2020

Un texte de loi – destiné à encadrer, voire interdire les publicités pour des produits nuisibles pour la santé – est en cours d’élaboration. Si ce texte de loi préparé par la ministre de la Transition écologique est accepté, il entrera en application en 2022.

La ministre de Transition écologique, Barbara Pompili, veut mettre des gardes-fous en encadrant les publicités qui font la promotion de produits considérés comme nuisibles pour la santé ou l’environnement, quitte à interdire ces publicités, rapporte La Voix du Nord.

L’UFC-Que Choisir, de concert avec des associations de consommateurs, de malades, de parents d’élèves et familiales, a interpellé « les pouvoirs publics » cette semaine et a ainsi lancé une pétition intitulée « éteignons la pub pour la malbouffe ». S’appuyant sur une étude, cette pétition réclame de mieux « protéger les enfants des dérives du marketing alimentaire ». Un communiqué en lien avec cette étude précise que ces sept associations œuvrent pour obtenir « une loi de moralisation du marketing alimentaire », précise La Voix du Nord.

« Réduire les incitations à la surconsommation » et amener les marques à baisser leur empreinte carbone est au cœur de ce texte, directement influencé par la Convention citoyenne pour le climat. Ce projet de loi gouvernemental va donc mettre à mal le monde de la publicité. Il devrait être présenté dans l’automne et s’il est accepté, il n’entrera pas en vigueur avant 2022.

Cependant, le syndicat national de la publicité télévisée est soucieux, car les pertes potentielles de chiffre d’affaires engendrées par de telles restrictions sont estimées à plus d’un milliard d’euros, relate Le Journal du dimanche. Ce texte de loi vise notamment des marques comme Nutella, mais également les fast-foods ainsi que les véhicules à moteurs thermiques très polluants, toujours selon Le Journal du dimanche.

Il y a quelques jours, la ministre de Transition écologique a pris les devants en organisant une première réunion d’information. Elle réunissait les acteurs concernés de ce secteur tels que les représentants de la Convention citoyenne, des chaînes de télé, du monde de la publicité et des annonceurs.

FOCUS SUR LA CHINE – Un message caché dans un gâteau de lune

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ