Un radar tourelle incendié quelques heures après son installation

Par Suzanne Durand
14 décembre 2019
Mis à jour: 14 décembre 2019

En Ardèche, un radar tourelle n’a pas longtemps survécu. Installé l’après-midi, il a été vandalisé le soir même.

Un radar tourelle nouvelle génération n’aura pas eu le temps de fonctionner, ni de contrôler le moindre véhicule. Selon France Bleu, installé mercredi dernier dans l’après-midi à Peaugres dans l’Ardèche sur la route départementale 820, il a été incendié dans la soirée.

Les gendarmes ont constaté que des pneus avaient été déposés contre l’appareil avant d’être brûlés. Fin novembre à Viviers (Ardèche), un radar tourelle mis en place sur la RD 86 avait été également vandalisé.

Haut de leurs 4 mètres, ils sont supposés être plus résistants et défier pourtant toute forme de vandalisme…

Ces appareils nouvelle génération enregistrent plus d’infractions : téléphone au volant, feux non respectés, contrôle de vitesse, conducteurs sans assurance ainsi que le dépassement.

Des peines lourdes

La dégradation de radars automatiques est un délit puni par de fortes peines, jusqu’à sept ans d’emprisonnement et 100 000 euros d’amende.

Le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, avait averti dans Le Parisien : « À chaque fois qu’un radar est abîmé ou détruit, une enquête est systématiquement lancée ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ