Un rare zèbre à pois du Kenya est merveilleusement bien immortalisé par ce photographe

Par Lori C. Summers
11 mars 2020
Mis à jour: 11 mars 2020

Lors d’un voyage en Afrique, un photographe a pris une série de clichés étonnante d’un zèbre à pois extrêmement rare. Ce zèbre, avec sa coloration inhabituelle, a été le premier aperçu dans la réserve nationale du Masai Mara au Kenya. Ses marques inhabituelles pourraient être le signe d’une mutation génétique.

Un guide Masai, Antony Tira, a repéré l’animal pour la première fois le 13 septembre 2019. « Au début, j’ai cru que c’était un zèbre qui avait été capturé et marqué ou peint à des fins de migration. J’étais confus lorsque je l’ai vu pour la première fois », se souvient-il, selon le journal kenyan Daily Nation. Il a nommé l’animal Tira avant d’inviter le photographe Frank Liu qui se trouvait dans la région, à la recherche de rhinocéros, à prendre quelques photos de ses motifs et pelage hors du commun.

Photo avec l’aimable autorisation de Frank Liu

Frank Liu a déclaré au National Geographic qu’il pensait que cet animal à taches blanches était le premier de son genre à être vu dans le Masai Mara. « À première vue, il ressemblait à une espèce complètement différente », a déclaré M. Liu. Cependant, des équidés similaires ont été observés dans le delta de l’Okavango au Botswana.

Selon la biologiste Ren Larison, Tira est atteinte d’une maladie génétique rare appelée pseudomélanisme. Bien qu’ils soient beaux à regarder, les zèbres sans rayures typiques seront confrontés à plus de dangers et de défis avant d’atteindre l’âge adulte. « La recherche sur d’autres espèces a montré que, s’il est plus difficile pour un prédateur de cibler un individu en groupe, il lui sera plus facile lorsque l’individu est distinct», a expliqué Mme Larison, selon le National Geographic.

Quant aux chances de Tira d’atteindre l’âge adulte, Mme Larison les estime assez minces. « J’ai vu plusieurs photos de poulains présentant ce type de caractéristiques au fil des ans, mais une seule photo, datant des années 50, montrait un poulain juvénile ou adulte », ajoute-t-elle.

Photo avec l’aimable autorisation de Frank Liu
©Getty Images | YASUYOSHI CHIBA

Un autre problème potentiel à prendre en compte, a déclaré Ren Larison, est que les rayures zébrées peuvent avoir un effet dissuasif sur les mouches piqueuses, rendant ainsi cette faune particulière plus vulnérable aux maladies.

Cependant, si le bébé zèbre atteint la maturité, il n’aura probablement aucun problème pour s’adapter à son troupeau ou s’accoupler.

Après que M. Liu a publié ses photos sur son compte Instagram, celui-ci a attiré une « ruée » de visiteurs, rapporte le Daily Nation. Selon les médias kenyans, le bébé zèbre à pois est devenu l’actualité de la région pendant trois jours entiers. Un chauffeur de bus l’a même qualifié de « merveille supplémentaire ».

Photo avec l’aimable autorisation de Frank Liu
Photo avec l’aimable autorisation de Frank Liu

Le 15 janvier 2020, Frank Liu a publié une mise à jour dans la section commentaires de son Instagram et a déclaré que pour autant qu’il le sache, Tira était toujours en vie et en bonne santé. « S’il se trouve au Kenya lors de ma prochaine visite en septembre, je ne manquerai pas de le faire savoir », a-t-il ajouté.

Les photos du zèbre sur la page Instagram de Frank Liu sont devenues virales avec plus de 15 000 photos, tandis qu’une vidéo de Tira avait obtenu un nombre impressionnant de 31 000 visionnages lors de l’écriture de cet article. Plusieurs utilisateurs se sont rendus dans la section des commentaires pour exprimer leur admiration devant cet animal au pelage si inhabituel.

Un commentaire se lisait : « Merci d’avoir pu capturé cela ! »

Tandis qu’un autre internaute a remarqué : « Fascinant ! Je n’avais jamais rien vu de tel ! »

Alors qu’un autre commentaire était particulièrement touchant : « Incroyable ! Vous devez vous sentir privilégié d’avoir capturé ces images. »

Photo avec l’aimable autorisation de Frank Liu
Photo avec l’aimable autorisation de Frank Liu
Photo avec l’aimable autorisation de Frank Liu
RECOMMANDÉ