Un recomptage confirme la victoire du comté du Michigan pour Trump, pourtant rapportée le soir des élections comme étant celle de Biden

Par Zachary Stieber
18 décembre 2020
Mis à jour: 18 décembre 2020

Un recomptage manuel effectué mercredi a confirmé qu’un comté du Michigan avait faussement annoncé le soir de l’élection une victoire du candidat démocrate à la présidence, Joe Biden.

Le recomptage dans le comté d’Antrim a révélé 9 759 votes pour le président Donald Trump, contre 5 959 pour Biden.

Le 3 novembre, les responsables du comté ont déclaré que Biden avait reçu plus de 3 000 votes de plus que Trump. Deux jours plus tard, ils ont déclaré que Trump avait gagné par environ 2 500 voix. Un troisième changement a eu lieu le 21 novembre, Trump étant certifié vainqueur par près de 4 000 voix d’avance.

Les responsables ont attribué ces résultats faussés à une erreur humaine.

Le comté d’Antrim utilise les machines et les logiciels de Dominion Voting Systems.

Un groupe indépendant qui a effectué un audit technico-légal des machines a déclaré avoir trouvé que le système de vote de Dominion « génère intentionnellement un nombre très élevé d’erreurs de vote », ce qui a entraîné l’entrée des bulletins dans un processus connu sous le nom d’arbitrage.

« Les erreurs intentionnelles conduisent à un arbitrage en masse des bulletins de vote sans surveillance, sans transparence et sans traces lors d’un audit. Cela entraîne des fraudes électorales. Sur la base de notre étude, nous concluons que Dominion Voting Systems ne devrait pas être utilisé au Michigan. Nous concluons en outre que les résultats du comté d’Antrim n’auraient pas dû être certifiés », a déclaré Russell Ramsland Jr., co-fondateur du groupe d’opérations de sécurité allié, dans le rapport préliminaire de l’audit.

Jonathan Brater, directeur des élections du Michigan, qui travaille dans le bureau de la secrétaire d’État Jocelyn Benson, a répondu en affirmant que le rapport d’audit n’expliquait pas ses allégations concernant la configuration « intentionnelle » du système de vote.

« Bien qu’une analyse plus détaillée du rapport doive être menée avec une personne ayant une expertise technique, il me semble évident que le rapport tire une série de conclusions non fondées, attribue des motifs de fraude et de confusion à des opérations qui sont facilement expliquées comme des procédures électorales de routine ou des corrections d’erreurs, et suggère sans explication que des éléments de logiciels électoraux non utilisés dans le Michigan sont d’une manière ou d’une autre responsables d’erreurs de tabulation ou de rapport qui sont soit inexistantes, soit facilement expliquées », a-t-il écrit dans un dossier judiciaire.

Mme Benson, une démocrate, a annoncé au début de ce mois qu’une « limitation du risque à marge zéro » serait effectuée dans le comté d’Antrim.

Lori Bourbonnais, du Bureau des élections du Michigan, a déclaré aux journalistes du comté que les résultats préliminaires de l’audit ont montré que 11 bulletins supplémentaires ont été trouvés pour Trump, alors que le nombre de votes pour Biden a diminué d’un seul.

Les responsables ont également trouvé trois autres bulletins, dont un pour le candidat libertaire Jo Jorgensen.

« C’est très typique de ce que nous trouvons lors d’un comptage manuel des bulletins de vote. Il est normal de trouver un ou deux votes dans un bureau de vote qui diffèrent entre un comptage manuel et un comptage mécanique. Ce que nous avons vu aujourd’hui est donc très typique », a-t-elle déclaré.

Un autre fonctionnaire a déclaré aux journalistes pendant le recomptage qu’ils étaient « confiants » dans les résultats de l’élection, et a mentionné ce qui s’est passé avec les faux reportages le soir de l’élection comme étant causé par une « erreur humaine ».

Mme Benson a déclaré que l’audit « a confirmé la vérité et confirmé les faits : les machines de vote de Dominion ont dépouillé avec précision les votes exprimés pour le Président ».

Les équipes de campagnes de Trump et de Biden n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Selon les résultats certifiés du Michigan, Biden a remporté l’État par plus de 154 000 voix. C’est l’un des sept États où les électeurs se livrent à un duel.

Le PDG de Dominion, John Poulos, a répondu aux questions des législateurs du Michigan la semaine dernière. Il a donné l’explication la plus détaillée sur ce qui se serait passé avec le dépouillement des votes dans le comté d’Antrim.

M. Poulos a déclaré qu’en raison d’un changement de règle, la programmation de la machine devait être mise à jour en octobre. Mais les responsables du comté d’Antrim n’ont pas réussi à mettre à jour les 18 tabulatrices, ce qui signifie que certains avaient une nouvelle programmation alors que d’autres avaient encore l’ancienne.

Les fonctionnaires ont ensuite oublié de procéder aux tests de précision et de logique sur la programmation, a-t-il dit. Une troisième erreur a eu lieu lorsqu’une entreprise contractuelle a programmé en octobre les tabulatrices de manière à permettre aux cartes mémoire avec l’ancienne et la nouvelle programmation de dépouiller les votes.

« Si tous les tabulatrices avaient été mises à jour conformément à la procédure, il n’y aurait pas eu d’erreur dans le rapport non officiel », a-t-il déclaré.

Dominion n’a pas programmé les machines et n’a pas accès aux systèmes d’Antrim, a-t-il dit. Dominion n’est pas non plus en possession de fichiers, de bases de données ou de matériel électoral.

« De nombreux arguments étaient incompréhensibles pour moi », a-t-il dit, se référant aux allégations du rapport d’audit. « Mais là encore, je n’ai vu aucun des dossiers. »

Élections américaines – Zuckerberg : 500M$ pour les élections


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ