Un saint-bernard de 55 kg est sauvé de la plus haute montagne d’Angleterre

Par CNN
29 juillet 2020
Mis à jour: 29 juillet 2020

Traditionnellement, les chiens saint-bernard viennent à la rescousse des êtres humains. Mais dans un renversement de situation, des humains ont porté secours à une chienne saint-bernard après qu’elle a eu un malaise en descendant la plus haute montagne d’Angleterre.

Avec leur grand sens de l’orientation et leur résistance au froid, les saint-bernard sauvent les gens en milieu montagneux depuis le 18e siècle, selon le magazine Smithsonian. Ils ont d’abord été élevés par des moines vivant dans le col du Saint-Bernard, une route dangereuse à travers les Alpes reliant l’Italie et la Suisse, pour les aider lors de missions de sauvetage après de fortes tempêtes de neige. Sur une période d’environ 200 ans, les chiens ont porté secours à environ 2 000 personnes, selon le Smithsonian magazine.

Cependant, dans la soirée du 24 juillet, c’est une saint-bernard d’environ 55 kilos nommée Daisy qui a dû être secourue du Scafell Pike, dans le nord-ouest de l’Angleterre, après avoir montré des signes de douleur dans les pattes arrière et refusé de bouger.

Une saint-bernard de 55 kilos nommée Daisy a été secourue du Scafell Pike en Angleterre. (Avec l’aimable autorisation de Wasdale Mountain Rescue)

L’opération de sauvetage a duré cinq heures et a impliqué 16 membres de l’équipe de sauvetage en montagne de Wasdale.

« Les propriétaires de Daisy ont pu la maintenir bien hydratée et nourrie jusqu’à ce que les sauveteurs arrivent sur place avec une civière pour les aider à se déplacer rapidement, car le temps devait se détériorer plus tard dans la soirée », a déclaré l’équipe de sauvetage dans un communiqué.

Des collines escarpées, des rochers, une chute d’eau, etc., l’équipe affirme avoir surmonté de nombreux obstacles au cours du périple. Toutefois, ayant plus d’un tour dans son sac – notamment le recours à « des tonnes de friandises » – l’équipe a pu surveiller l’état de la chienne et même lui administrer un analgésique.

Les sauveteurs ont mis Daisy sur une civière pour la faire descendre en toute sécurité du Scafell Pike. (Avec l’aimable autorisation de Wasdale Mountain Rescue)

Les sauveteurs savaient que pour effectuer le sauvetage, la coopération de Daisy était importante, et donc après un « peu de persuasion » et l’ajustement de la civière aux besoins de Daisy, ils ont pu descendre la chienne en toute sécurité.

« Daisy s’est très vite installée, le menton appuyé sur le protège-tête, ayant réalisé que nous essayions de l’aider », a ajouté l’équipe de sauvetage.

L’opération de sauvetage a duré cinq heures et a impliqué 16 membres de l’équipe de sauvetage en montagne de Wasdale. (Avec l’aimable autorisation de Wasdale Mountain Rescue)

Notant que Daisy « a eu un départ difficile dans la vie jusqu’à ce qu’elle soit ‘secourue’ par ses propriétaires actuels il y a quelques mois », l’équipe de sauvetage a déclaré que Daisy est depuis revenue à son « moral habituel », après avoir bien dormi cette nuit-là et ronflé plus fort que la « normale ».

« Elle se sent apparemment un peu coupable et un peu gênée d’avoir laissé tomber l’image de ses cousins rebondissant sur la neige alpine avec un tonneau de cognac au cou », ont plaisanté les sauveteurs.

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ