Un Samoan est resté emprisonné 5 ans supplémentaires, n’ayant pas été prévenu qu’il pouvait sortir

Par Emmanuelle Bourdy
9 juillet 2020
Mis à jour: 9 juillet 2020

Cinq ans de trop passés derrière les barreaux, ce n’est pas une mince affaire ! C’est ce qui est arrivé à Sio Agafili, un habitant des îles Saoma en Polynésie. Il vient d’être libéré, mais envisage des poursuites afin d’obtenir une compensation.

Sio Agafili ne compte pas en rester là. Cet homme vient de passer 12 années en prison alors qu’il aurait dû en passer 5 de moins, rapporte CNews. En 2008, il avait en effet été condamné à 7 ans d’emprisonnement pour cambriolage. Or, quelques mois plus tard, il a eu une autre condamnation où il a écopé de 5 ans de prison pour un autre cambriolage. Mais étant donné que les peines ne devaient pas être ajoutées, il aurait dû sortir de prison en 2015.

Il déclare au Samoa Observer : « Personne ne m’a dit que ma peine de prison était terminée. » Il ajoute : « J’ai perdu le compte de jours. Je ne me rappelais plus quand je devais sortir, je savais juste que je devais faire mon temps. »

C’est un juge de la cour suprême de justice du pays qui, au mois de juin, s’est rendu compte de l’erreur commise, alors qu’il comparaissait pour une supposée agression lors d’une évasion de masse dans sa prison, relate encore CNews.

Sio Agafili estime qu’il a droit à une compensation pour ces cinq années perdues. « Son droit à la liberté a été enfreint. Il y aura définitivement une plainte pour cela », a déclaré au micro de RNZ Pacific, son avocate Muriel Lui.

CNews précise encore qu’il y a régulièrement des cas de violations des droits de l’homme dans le système carcéral des Samoa, ainsi que l’a rapporté le journal britannique The Guardian. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce système carcéral a été mis sous la tutelle du ministère de la police, le but étant de l’examiner et de le corriger.

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ