Un scout de 10 ans dort dans une tente durant 200 jours et collecte 95.000 euros pour un hospice local

Par Jenni Julander
31 octobre 2020
Mis à jour: 31 octobre 2020

Beaucoup de gens feraient n’importe quoi pour honorer la dernière volonté d’un ami ou d’un membre bien-aimé de la famille.

Mais pour honorer la volonté d’un voisin âgé, un scout du comté du Devon, en Angleterre, a poussé l’idée plus loin, en dormant dans une tente plantée dans son jardin pendant plus de 200 nuits et en récoltant plus 95 000 euros de dons destinés à l’hospice local.

Pour cela, Max Woosey, 10 ans, a donc dormi dans une tente plantée dans son jardin depuis le début du confinement causé par la pandémie.

La tente lui a été offerte par Rick, le voisin de Max, âgé de 74 ans. Peu avant de mourir d’un cancer, le vieil homme a exprimé le souhait que Max « vive une aventure » dans sa nouvelle tente, ce que le jeune garçon a volontiers pris à cœur de réaliser.

Mais Max est allé plus loin qu’une simple aventure d’enfant ; le 28 mars, il a lancé une collecte de fonds pour un hospice local.

(Avec l’aimable autorisation de Rachael Woosey)
(Avec l’aimable autorisation de Rachael Woosey)

« Je collecte des fonds pour l’hospice du North Devon », a écrit Max sur la page consacrée à la collecte. « Ils ont pris soin de notre ami et lui ont permis de passer ses derniers instants paisiblement chez lui avec ses proches, ce qui était son dernier souhait. »

La collecte de fonds a été un tel succès qu’elle a permis de récolter plus de 86 000 livres (95 000 euros) jusqu’à présent. Max a donc décidé de prolonger le défi sur une année entière, avec pour objectif de passer 365 jours à dormir dans une tente à l’extérieur.

« J’ai parfois un léger sentiment de panique quand il y a de l’orage, mais je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai peur », a déclaré Max à la BBC, ajoutant que la meilleure partie de l’aventure était d’échapper à la surveillance de ses parents.

La mère de Max, Rachel, l’a soutenu, mais dit que cela a été un défi pour elle aussi.

« J’ai absolument détesté ça au début, car on est tellement habitués à les avoir près de soi et à les surveiller. J’ai donc trouvé cela vraiment étrange », a déclaré la mère Rachael Woosey à People.

(Avec l’aimable autorisation de Rachael Woosey)

Elle a ajouté qu’en tant que parent, il est difficile de dormir pendant les tempêtes et les orages tout en sachant que son fils est seul dehors dans le jardin. Mais durant ces plus de 200 jours, la famille s’est habituée.

« Nous avons maintenant décidé de l’accepter. C’est un peu comme si on nous disait : ‘Ok, dès à présent, là où vous en êtes, vous continuez à le supporter sur une année' », dit-elle. « Le principal problème est de lui dire bonne nuit, car il faut mettre un manteau et des chaussures et sortir sous la pluie plutôt que de monter à l’étage ! »

Stephen Roberts, directeur général du North Devon Hospice, a remercié Max, en disant que le centre a été durement touché par la pandémie, et que la collecte de fonds « ne pouvait pas arriver à un meilleur moment ».

Les dons continuent d’affluer, et les contributeurs ont déclaré que « l’esprit d’aventure et la détermination » de Max sont une « inspiration ».

(Avec l’aimable autorisation de Rachael Woosey)

FOCUS SUR LA CHINE – 80% des Taïwanais prêts à se battre contre la Chine

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ