Un serveur prend la défense d’un garçon atteint de trisomie après avoir entendu le commentaire désobligeant d’un client

Par EMG Inspired Staff
12 novembre 2019 Mis à jour: 12 novembre 2019

Les brimades à l’encontre des enfants handicapés, en particulier de la part des adultes, ne peuvent être tolérées.

Kim Castillo et sa famille vont au restaurant Laurenzo’s, à Houston, depuis des années. Pour leur fils atteint de trisomie, c’est certainement une sortie bien appréciée, mais des convives se sont mal comportés en insultant le garçon et sa famille.

Milo, le fils de Mme Castillo, est différent, il a un chromosome supplémentaire, ce qui signifie qu’il est trisomique. On ne sait pas pourquoi cela se produit, mais personne n’est à blâmer. Il n’y a pas de remède. Il s’agit d’une maladie génétique, non d’une maladie ou d’une affection, et elle cause une déficience intellectuelle.

Lorsqu’ils se sont assis au restaurant Laurenzo’s un jour en 2013, le personnel leur a réservé un accueil chaleureux. Ce sont des habitués. Michael Garcia, le serveur en service, s’est rendu compte qu’une famille assise près des Castillo et de Milo, alors âgé de 5 ans, s’était levée et était allée s’assoir à une autre table.

Mme Castillo l’a remarqué aussi. Parlant au KTRK, la mère a dit : « Nous étions assis et, tout à coup, j’ai remarqué que la famille d’en face s’était levée et avait déménagé à l’arrière du restaurant. Je me suis dit : ‘Je me demande s’ils changent de place à cause de nous ?’ »

Puis, M. Garcia a entendu l’homme dire d’une voix forte : « Les enfants ayant des besoins spéciaux doivent être spéciaux ailleurs. »

En entendant le commentaire désobligeant au sujet de Milo, M. Garcia a répondu à l’homme avec émotion. « Comment pouvez-vous dire cela ? Comment pouvez-vous dire ça d’un bel ange de 5 ans ? », lui a dit M. Garcia, selon MailOnline.

« Ça m’a contrarié parce que c’est un petit garçon de 5 ans. C’est un ange. Il est précieux ! », a dit M. Garcia plus tard à ABC13.

Bien qu’il craignait de perdre son emploi, M. Garcia a dit au client : « Je suis désolé, je ne peux pas vous servir. » La famille a rapidement quitté le restaurant.

(Illustration – Unsplash | Adam Nieścioruk)

Mme Castillo était fière du serveur et de son refus de servir une personne aussi ignorante. « Ce qui m’a traversé l’esprit, c’est que j’étais tellement impressionnée et que j’étais si heureuse que quelqu’un prenne la défense d’un autre être humain », a-t-elle dit.

« Personne ne veut s’asseoir à côté d’un enfant bruyant et perturbateur, mais cela n’avait rien à voir avec ses besoins spéciaux. Ce n’est qu’un enfant et il ne devrait pas faire l’objet de discrimination. Il n’a certainement pas demandé à naître avec la trisomie », a dit Mme Castillo à propos de son fils à MailOnline.

D’autres clients et membres du personnel ont également applaudi les actions du serveur. « Je pense qu’il a fait ce qu’il fallait », a dit le client Bill Baker. « Le client n’a pas toujours raison. Parfois, il faut leur montrer la porte. »

Bien que Mme Castillo craignait que M. Garcia perde son emploi parce qu’il avait refusé de servir un client, le restaurant le soutenait pleinement dans ses actions.

« Le commerce va bon train », a confié, au Time Magazine, Candace Roberts, une autre serveuse du restaurant. « Les gens viennent lui serrer la main et manger dans notre restaurant et adorent ça. »

Le serveur a reçu beaucoup d’éloges après que son acte de bonté a été diffusé à la télévision locale et sur un blog. Pour applaudir M. Garcia d’avoir défendu Milo et sa famille, ils se sont rendus sur la page Facebook du restaurant pour y laisser des messages de soutien.

L’histoire nous rappelle que défendre un enfant intimidé pour aider à réparer un tort peut être un acte courageux, mais un acte qui laissera toujours une bonne impression. Comme l’a dit un client : « Nous devons tous faire attention à nos enfants. »

Regardez la vidéo :

RECOMMANDÉ