Un témoin oculaire enregistre une mère brutalisant son fils sur un lit et la police estime que «Discipliner un enfant n’est pas de l’abus»

Par Epoch Times
6 juillet 2019 Mis à jour: 13 juillet 2019

Par le biais de la fenêtre d’une chambre à coucher, un témoin oculaire a vu une femme malmener son fils, a filmé l’incident et a partagé la vidéo en ligne, selon The Beijing News. La police a dit que le traitement n’était que de la discipline et ne constituait pas un abus quelconque.

La vidéo montre la mère en train d’écraser le garçon sur le lit, ses mains apparemment liées derrière le dos, alors qu’il s’agite et crie sauvagement sous elle. Les images ont été enregistrées par un voisin dans le même complexe résidentiel à Xi’an City, province du Shaanxi, Chine, le 26 juin, selon The Beijing News.

La mère tenant les bras de son fils pendant qu’elle s’assoit sur lui. (Utilisateur : The Beijing News/Weibo.com)

La police a innocenté les parents en leur donnant un simple avertissement.

La ligne de démarcation entre la discipline et la violence

Le témoin oculaire non identifié a dit que la dernière agression a eu lieu à 22 h 22 ce soir-là. Dans la vidéo, l’enfant semble être face en bas sur le lit, les mains derrière le dos. La mère s’agenouille au-dessus de lui et le pousse intensément sur le lit.

L’enfant crie et pleure frénétiquement pendant tout le processus, mais ne peut pas se dégager de son emprise. Le témoin oculaire a allégué que la mère battait souvent l’enfant, mais qu’une partie des images était masquée par les murs de l’immeuble.

Lorsque les vidéos ont été initialement partagées, le témoin oculaire a raconté que c’était un événement quotidien, selon The Beijing News. Le témoin oculaire a poursuivi en disant que les parents avaient utilisé du ruban adhésif et de la corde pour attacher l’enfant, et qu’ils lui avaient mis du tissu dans sa bouche pour étouffer ses cris.

Le texte incluant les vidéos et la description : « Tous les jours, ils battent leur enfant. Du scotch, de la corde, du tissu dans[sa] bouche. » (Utilisateur : The Beijing News/Weibo.com)
Après l’incident de cette nuit-là, l’enfant aurait travaillé jusqu’à 23 h 30 aux devoirs, selon le bulletin de la police de Xi’an.

Le témoin oculaire anonyme a rédigé des SMS, rapportés par The Beijing News : « [Ils] battent le gamin tous les jours, je n’arrive presque pas à le supporter. » « Ses cris sont si forts qu’ils perturbent le sommeil des voisins. »

La police s’est ensuite rendue à la maison le 27 juin et a interrogé la famille de trois personnes.

Après enquête, la police a déclaré que la mère avait battu l’enfant parce qu’il n’avait pas bien étudié. Cela a donné lieu à une dispute entre les deux. « Le père était à la maison tout du long, et l’enfant n’était pas ligoté avec de la corde ou du ruban adhésif », selon le bulletin de police.

Dans la vidéo, les mains de l’enfant restent attachées derrière son dos, même lorsque la mère ne touche pas ses bras.

La police n’a donné qu’un avertissement aux parents, disant qu’on ne peut pas être trop émotif quand on éduque un enfant, selon le bulletin en ligne de la police de Xi’an.

RECOMMANDÉ