Un typhon s’ajoute aux inondations en Chine, ce qui menace de plus belle le barrage des Trois-Gorges

Par Frank Fang
20 août 2020
Mis à jour: 20 août 2020

De fortes pluies dans la province du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine, la mégalopole voisine de Chongqing et la province du Gansu ont laissé de nombreuses zones submergées par le débordement du Yang-Tsé et de plusieurs de ses affluents.

La gravité des tempêtes de pluie a conduit le ministère chinois des Ressources en eau à émettre un avertissement sévère le 18 août dernier concernant le niveau d’eau du réservoir des Trois-Gorges, situé sur le cours supérieur du fleuve Yang-Tsé.

L’eau entrant dans le barrage devrait atteindre plus de 74 000 m³ par seconde le 20 août au matin, le niveau le plus élevé depuis la mise en service du barrage qui a eu lieu en 2003, a déclaré le Ministère, selon les informations de l’agence de presse publique chinoise Xinhua.

Le groupe de réflexion américain Heritage Foundation a lancé une mise en garde début août : les inondations excessives soumettent les barrages situés en amont du Yang-Tsé à une pression croissante.

Si le barrage des Trois-Gorges s’effondrait, le groupe de réflexion a déclaré que le torrent d’eau massif affecterait des millions de personnes vivant en aval, inondant des villes comme Wuhan et anéantissant de vastes terres cultivées, car la Chine est déjà menacée par une pénurie alimentaire.

Dans le Sichuan, les autorités locales ont porté leur intervention en matière de contrôle des inondations au plus haut niveau (niveau un) du système à quatre niveaux de la Chine mardi, un jour après avoir fait passer son niveau de trois à deux, selon Xinhua. Les inondations ont forcé les autorités locales à évacuer plus de 100 000 personnes mardi, dont certains habitants de Ya’an qui ont dû s’enfuir après l’éclatement des berges de la ville lundi.

Toujours dans le Sichuan, le Bouddha géant de Leshan, une statue de 71 mètres de haut classée au patrimoine mondial naturel et culturel par l’UNESCO, a été inondé de façon à recouvrir ses orteils, selon les médias chinois.

Chongqing est sous contrôle d’inondation de niveau 1 depuis mardi après-midi, car les inondations locales et les coulées de boue ont touché plus de 100 000 personnes dans 31 districts et comtés, selon les autorités.

Dans la province du Gansu, située au nord-est du Sichuan, la ville de Longnan a été particulièrement touchée par les inondations. Plus de 300 maisons appartenant à environ 1 300 résidents du comté de Wen, qui est situé au sud de Longnan, ont été ensevelies par un glissement de terrain causé par les inondations, selon l’agence de presse d’État.

La Chine est aux prises avec de fortes tempêtes de pluie depuis le mois de juin. Les inondations ont touché au moins 54,8 millions de personnes dans 27 provinces et régions, selon les dernières données du ministère chinois de la gestion des urgences. Mais certains internautes chinois remettent en question les données fournies par les autorités et estiment que le nombre réel de victimes est bien plus élevé.

Mardi également, pour la première fois depuis la saison des inondations de cette année, le leader chinois Xi Jinping a rendu visite aux habitants touchés de la province de l’Anhui, dans l’est de la Chine, en visitant les régions proches du fleuve Huai de la province, qui est situé entre le fleuve Yang-Tsé au sud et le fleuve Jaune au nord.

Alors que les inondations continuent de ravager une grande partie de la Chine, le typhon Higos a touché les terres de la province du Guangdong, dans le sud du pays, vers 6 heures du matin, heure locale, le 19 août, selon Xinhua. Les provinces voisines de Hainan et de Guangxi devraient également connaître de fortes pluies.

Le bureau de l’éducation de la ville de Zhuhai, dans le Guangdong, a ordonné la fermeture de toutes les classes en activité mercredi, tandis que de nombreux vols en provenance et à destination de l’aéroport international de Guangzhou Baiyuan ont été annulés.

Résidents locaux

Les habitants de ces zones touchées par les inondations ont partagé leurs histoires avec l’édition chinoise du journal Epoch Times.

M. Li, un résident du comté de Jintang dans le Sichuan, a déclaré que les inondations dans sa région n’étaient pas tant le résultat de fortes pluies, mais plutôt du débordement de la rivière Tuo, un affluent du Yang-Tsé, qui se trouve à proximité et qui résulte d’un écoulement en amont.

M. Li a ajouté que sa région a commencé à être inondée le 15 août et que l’inondation n’a diminué que lundi après-midi.

M. Xu, un résident de Chengdu, la capitale du Sichuan, a déclaré que les eaux pluviales locales atteignaient environ 1,2 m de hauteur, submergeant sa maison du premier étage. Il a expliqué qu’une grande partie de ses meubles, ainsi qu’un réfrigérateur, une machine à laver et un climatiseur, ont été endommagés par l’eau. De plus, un élevage de poules, de canards et de lapins qu’il élevait s’est noyé.

Selon les estimations de M. Xu, ses pertes financières pourraient s’élever entre 20 000 et 30 000 ¥ (environ 2 400 à 3 650 €).

Il a précisé que sa maison n’avait plus d’électricité dimanche après-midi, lorsque le niveau de l’eau a commencé à monter. Le courant a été rétabli lundi après-midi, mais ce sont ensuite les réserves d’eau qui ont été interrompues vers 18 heures, heure locale.

Il a ajouté que trois villages proches de chez lui ont également été inondés.

Les habitants du comté de Wen, dans le Gansu, ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas rentrer chez eux à cause des inondations. Un habitant a déclaré que sa ville natale de Bikou Town a été complètement inondée par un flot d’eau d’environ deux étages à partir de 18 heures environ, heure locale, mardi. Il ne savait pas quand il pourrait rentrer chez lui.

Vivant également à Bikou, un propriétaire de ferme a déclaré qu’une autoroute locale avait été fermée à cause de glissements de terrain, ajoutant que les transports publics locaux étaient également hors service.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ