Un veau atrocement mutilé découvert mort dans un champ à Hérisson dans l’Allier

Par Suzanne Durand
24 novembre 2020
Mis à jour: 24 novembre 2020

Une oreille, la queue et une partie de l’appareil génital ont été découpées.

La série macabre continue. Dans la nuit de samedi à dimanche 22 novembre, un veau a été découvert mort par son propriétaire dans un champ à Hérisson dans l’Allier, près de Montluçon. D’après La Montagne, l’animal, une femelle âgée de trois semaines, a été atrocement mutilée, une oreille, la queue et une partie de l’appareil génital découpées. Lors de l’incident, des voisin auraient entendu des cris et des voix.

Alertés, les gendarmes de la communauté de brigade de Cosne-d’Allier se sont rendus sur place avec des techniciens d’identification criminelle (TIC).

Plainte pour « sévices graves sur animal »

Le parquet a confirmé l’information donnée par le quotidien. Le substitut du procureur de la République de Montluçon Christophe Da Costa indique : « C’est l’agriculteur qui a découvert le veau. Il avait une oreille, la queue et la vulve coupées. L’animal était mort ». Ce dernier a déposé plainte et une enquête est ouverte pour « sévices graves sur animal ».

La gendarmerie de Montluçon a pris en charge le dossier.

Focus sur la Chine – Près de 600 grandes entreprises chinoises en crise

Le saviez-vous ? 


Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

 

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ