Un violeur d’enfant condamné à la peine de mort : «Cette affaire a choqué les consciences»

Par Zachary Stieber
22 septembre 2019 Mis à jour: 22 septembre 2019

Un homme qui a admis avoir tué une femme avant d’enlever et de violer sa fille de 10 ans a été condamné à mort en Floride le mercredi 18 septembre.

Donald Davidson a plaidé coupable en mai dernier d’avoir tué Roseann Welsh, 35 ans, dans sa maison à Middleburg.

Le procureur Leh Hutton a déclaré que Donald Davidson a tenté de violer Mme Welsh l’après-midi du 1er décembre 2014, avant que sa fille n’entre chez elle.

« Lui et la victime ont entendu arriver un bus scolaire », dit Me Hutton. « La victime a tout de suite su que c’était sa fille, MS, qui arrivait. Quand elle a entendu l’arrêt de bus, elle a paniqué. Elle craignait pour la vie de son enfant et elle s’est libérée de son emprise. »

Donald Davidson a étranglé et poignardé Mme Welsh avant de violer la petite fille. Il a ensuite emmené la fille dans d’autres lieux et a continué à l’agresser sexuellement avant de la laisser. Il a été arrêté le lendemain.

Le juge du 4e district de Floride, Don Lester, a condamné Donald Davidson à mort mercredi, en accord avec les procureurs qui ont soutenu que les facteurs aggravants l’emportaient sur les facteurs atténuants qui pourraient exister, selon Clay Today.

« La sentence appropriée est la mort », a dit Don Lester.

Donald Davidson n’a pas manifesté d’émotion quand l’exécution a été annoncée.

Les procureurs ont décrit en détail la brutalité du meurtre et les condamnations antérieures de Donald Davidson pour crimes sexuels, tandis que les avocats de la défense ont tenté de dépeindre Donald Davidson comme un homme qui avait lui-même été victime de violence lorsqu’il était plus jeune et avait des problèmes mentaux, notamment un faible QI.

« Dès ma première implication dans cette affaire, j’ai pensé que les faits exigeaient la peine de mort », a dit Leh Hutton. « Ce n’était pas seulement personnel pour nous, mais pour les habitants du comté de Clay. C’est un crime qui a choqué les gens. Je suis sûr que cela a suscité la peur de penser que cela pourrait se produire dans votre communauté. Dans ce genre de communauté d’ordre public que nous avons dans le comté de Clay, c’était personnel pour eux. »

« Cette affaire a choqué la conscience du comté de Clay », a affirmé le procureur Melissa Nelson dans une déclaration.

La mère de Roseann Welsh a remercié l’équipe de la poursuite judiciaire et a dit : « Maintenant, je vais peut-être pouvoir dormir. »

« Il ne sera pas autorisé à faire du mal aux familles des autres. Il a finalement ressenti aujourd’hui ce qu’il nous a fait à tous », dit-elle. « Il n’a pas le choix, et il ne peut pas changer son destin, comme la situation qu’il a provoquée pour chacun d’entre nous. Il n’a donné le choix à aucune de ses victimes. Il n’y a pas de remède au mal pur, et c’est ce qu’il est », a ajouté Tiffany Lagasse, qui a été attaquée par Donald Davidson en 2010.

La tante de Roseann Welsh, Kim Hajaistron, a déclaré à News 4 que la sentence était juste.

« Elle manque beaucoup à son mari et à ses enfants et il y a un énorme vide dans notre famille », dit-elle. « Les rouages de la justice avancent lentement, mais tout le monde a été très minutieux, et ils voulaient s’assurer que chaque occasion était donnée pour que tous les faits soient révélés. »

RECOMMANDÉ