Une ado «esclave sexuelle» d’Epstein repérée sur une photo à l’anniversaire de Naomi Campbell à Saint-Tropez

Par Jack Phillips
14 août 2019 Mis à jour: 14 août 2019

Une adolescente identifiée comme prétendument victime du trafic sexuel perpétré par Jeffrey Epstein apparaît sur des photos lors de la fête d’anniversaire de Naomi Campbell en 2001.

D’après une info rapportée par le New York PostVirginia Roberts, une des accusatrice d’Epstein, a été vue sur un yacht sur la Côte d’Azur lors de la fête d’anniversaire du mannequin.

L’adolescente, qui avait 17 ans à l’époque, portait un haut rose et un pantalon brillant. Elle se tenait aux côtés de Ghislaine Maxwell, petite amie de longue date de M. Epstein, qui l’aurait recrutée.

Naomi Campbell a également été aperçue sur les photos, alors qu’elle célébrait son 31e anniversaire avec son petit ami Flavio Briatore. L’événement se tenait au club Nikki Beach.

« C’était une fête amusante, toute la foule a chanté ‘Happy Birthday’ à Naomi et lorsque nous sommes retournés dans la voiture pour nous retirer pour la nuit, j’étais étourdie d’avoir bu et dansé toute la soirée », a témoigné Virginia Roberts, selon le Daily Mail.

Le footballeur brésilien Ronaldo et l’homme d’affaires irlandais Eddie Jordan étaient présents à la même soirée, selon les photos publiées par le tabloïd.

Une autre photographie montre Virginie Roberts posant aux côtés du Prince Andrew et de Ghislaine Maxwell à Londres. La photo a été dévoilée avec les documents judiciaires qui ont été descellés dans le cadre de la poursuite en diffamation de Virginia Giuffre, autre victime d’Epstein, contre Mme Maxwell.

Le prince Andrew est vu avec sa main autour de la taille. Selon le Mail, la photo a été prise lors d’une fête à Londres en 2001.

Dans les documents, Mme Roberts a prétendu qu’elle avait été « vendue » au Prince Andrews. D’après leWashington Post, les avocats des victimes affirment qu’elle, G. Maxwell et J. Epstein s’étaient envolés pour Londres dans l’avion privé d’Epstein.

« Il n’y a pas d’autre explication pouvant expliquer la présence d’une enfant américaine en compagnie d’adultes et non de membres de sa famille, dans une maison londonienne appartenant à la petite amie d’un délinquant sexuel aujourd’hui condamné », ont-ils déclaré, se référant à la photo.

Le prince a nié les accusations contre lui, affirmant que les allégations de « comportements indécents à l’égard de mineurs » sont « absolument fausses ». Ghislaine Maxwell a également nié tout acte répréhensible dans cette affaire.

Stan Pottinger, avocat des victimes présumées ayant témoigné contre Jeffrey Epstein, devant le tribunal fédéral de New York le 18 juillet 2019. (Drew Angerer/Getty Images)

Une porte-parole de Naomi Campbell a indiqué qu’elle n’avait pas de relation étroite avec Jeffrey Epstein ou Ghislaine Maxwell.

Enquête Epstein

Le procureur général des États-Unis, William Barr, a critiqué les « graves irrégularités » commises dans la prison fédérale où Epstein s’est apparemment suicidé. Cela n’empêchera pas l’enquête sur le financier de se poursuivre, d’après ses dires.

Jeffrey Epstein a été retrouvé mort samedi après s’être pendu dans sa cellule du Metropolitan Correctional Center (MCC) dans le Lower Manhattan. L’homme de 66 ans avait été arrêté le 6 juillet et a plaidé non coupable à des accusations de trafic sexuel.

« J’ai été consterné et, en fait, tout le ministère était franchement en colère », a déclaré Me Barr lors d’un événement à la Nouvelle-Orléans. Il a estimé qu’il s’agissait là d’ « un échec » des efforts menés pour la « sécurité du prisonnier ».

Le procureur général William Barr, lors d’une conférence de presse le 23 juillet 2019 à New York. (Drew Angerer/Getty Images)

« Nous apprenons maintenant qu’il existe de graves irrégularités dans cet établissement pénitencier. Cela est profondément préoccupant et exige une enquête approfondie. C’est exactement ce que vont mener le FBI et le Bureau de l’Inspecteur général », a ajouté Me Barr.

« Nous irons au fond des choses et nous rendrons des comptes. Mais laissez-moi vous assurer que cette affaire se poursuivra contre quiconque a été complice d’Epstein. Les co-conspirateurs ne se reposeront pas sur leurs lauriers. Les victimes méritent justice et elles l’obtiendront », a-t-il assuré.

RECOMMANDÉ